AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 22:31

[HS]Je préviens, mes chapitres risquent d'être courts, en raisons que la mise en page de ce forum et de celui où elle vient n'est pas la même ^^"
Deuxio: Cette Fic se passe 1 an après la fin de zelda: Twilight Princess
Tertio: Elle a été écrite y'a 1 an , et à c'tépoque j'écrivais pas aussi bien que maintenant è_é[/HS]

The Legend of Zelda:Twilight Realm: Chapitre 0

Une année s´était passée depuis la victoire de Link sur Ganondorf,et les adieux faits à Midona.
Midona...
Link ne cessait de pensait à elle.C´était devenu une obsession pour lui.Ne pouvant supporter cette pensée,il a quitté Toal pour partir à travers Hyrule.Il conaissait désormais chaque recoin du royaume,et a fini par élire domicile dans les Pics Blancs.

C´était la nuit,et la cloche de la citadelle sonnait onze heures.Un cavalier apparut soudain,vêtu d´une longue cape de voyage noire surmontée d´un capuchon caché le visage de cet homme.Il s´arrêta devant la taverne de Telma et entra.
-Bonsoir Link!lança Telma.
Link répondit par un simple signe de tête.
-Qu´est-ce que je peut te servir?
-Une simple soupe au potiron suffira,Telma.
-Tu m´as l´air bien soucieux,tu pense à elle,n´est-ce pas?demanda cette dernière avec un sourire malicieux,tout en lui servant le plat.
-Oui,comment le sait-tu?
-Je suis une femme et je reconnais très bien un homme qui a des soucis!
Link fini par sourire,mais ce fut un sourire forcé.Son plat terminé,il paya,et s´en alla.
-Epona,dit Link à sa jument,je vais repartir seul.
Alors qu´il montait la pente enneigée qui le menait a son "domicile",il fut prit d´un violent mal de tête qui le fit tomber à genoux.
-Aaarrghh...cria-t-il en se tenant la tête dans ces mains,encore ce mal!
Mais cette fois,c´était beaucoup plus douloureux.La douleur le transperçait et il hurlait à devenir fou.

Soudain,vint s´ajouter à la douleur un phénomène horrible:son nez s´allongea pour faire un museau,ses mains,son visage,tout son corps se couvrit d´une fourrure grise et de puissantes griffes apparurent au bout de ses mains et ses pieds.Ces derniers grandirent pour former des pattes ainsi que ses mains.De longues oreilles poussèrent ainsi que de puissants crocs et une longue queue touffue apparut.Sa taille prenait aussi de l´importance,jusqu´à atteindre une hauteur égale à la moitié de la taille d´un cheval.Le cri de Link mua en une sorte de rugissement.
Soudain,la douleur s´arrêta aussi vite qu´elle était venue.Link s´était transformé en loup.

_________________

Veuillez ne pas poster à la suite, merci =)


Dernière édition par Mei-Lynn le Mar 22 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 22:37

Chapitre 2:

La douleur disparut aussi vite qu´elle était venue.La haine et la tristesse s´était emparée de lui.

Epona,alertée par les cris de Link,accourut au galop et hennissa de peur.Un loup se tenait devant elle,au yeux remplis de haine.La bête poussa un hurlement à glacer le sang,semblable à un rugissement(sans en être un pour autant),et sauta sur Epona!La jument fit une ruade,en faisant des hennissement hystériques et s´enfuya.

Soudain,plusieurs autres loups apparurent.Une meute entière,comptant une trentaine d´entre eux s´approchait de lui.
Lun d´eux,au pelage gris clair,l´oeil droit barré d´une double cicatrice verticale,s´approcha de se qui restait de Link.
-Nous vous attendions,Maître,dit-il.

-Vous m´attendiez?Comment,ça? répondit-il d´un ton féroce.
-Voilà des années que les humains nous chassent de ces montagnes sans aucune raison.Nous menons une bataille acharnée contre eux.Le lieu où ils ont construit leur village se trouve sur notre territoire principal.Lorsqu´ils sont arrivés,ils nous tous chassés,et ont détruit nos habitations.
-Et quel rapport ai-je avec votre histoire?gronda Link.
-Depuis le destruction de notre territoire principal,une prophétie dit qu´un jour,un loup gris géant,né de la haine et la tristesse d´un humain,viendrait nous venger de l´affront que ces êtres nous ont fait,répondit un autre loup.
Celui-ci était vieux,il arborait un pelage blanc comme neige,et son oeil gauche était étrangement blanc.
-Vous devriez vous reposer l´Ancien,dit le premier.Vous savez pourtant que vous ne devez pas sortir du territoire.
-Je suppose que ce loup,c´est moi,n´est-ce pas?questionna Link.
-Exact,fit le loup gris clair.Vous devez accepter,vous devez nous aider!
Link,ou plutôt le "Maître",car Link ne semblait plus faire partie de ce monde,réfléchit profondement;puis...
-Je suis d´accord,dit-il.Je me débarrasserait avec plaisir de ces gêneurs.
-Nous remercions sincèrement,dit l´autre en s´inclinant au fait,je m´appelle Reap.Nous allons vous mener au village des humains.
La meute suivit un chemin parmi la fine couche de neige,entre les divers rochers et arbres de la montagne.Puis apparut d´entre les arbres,un petit village.

Le lieu était grandement animé.Des femmes racontaient les derniers potins,les enfants se faisaient la course ou se battaient,les hommes étaient pris par leur travail comme ramener un troupeau ou vanter leurs produits de leur magasin.
-Combien sommes-nous? demanda le Maître.
-Une trentaine,nous sommes tous des combattants.
-Parfait,ils ne se soucient de rien,nous allons pouvoir les attaquer maintenant...Je les hais,regardez,ils font comme si ce territoire était à eux,ils ne se soucient pas de la souffrance des autres.Je vais leur faire payer leur innocence,ragea-t-il.
-Bien voilà comment nous allons procéder:Reap,toi et moi nous irons par la porte principale du sud.
-Daccord!
-Vous cinq,vous attaquerez depuis cette forêt.
-Entendu!
-Vous,vous passerez par la porte principale au nord.
-Compris!
-Quant à vous,vous attaquerez de l´autre coté d´ici,sur le flan droit du village.
-Bien!
-Maître,C´est un plan un peu rapide,ne pouvons-nous pas approfondir...
-Non,faites-moi confiance.Ils ne se doutent de rien,nous devons en profiter!A mon signal vous attaquerez.Allez!En formation!

Du haut de sa tour,le guet surveillait les lieux.
-Peuh,songea-t-il,ces monstres ont du avoir peur.voilà trois jours qu´ils n´ont pas fait ne serai-ce qu´une embuscade!Je ne vois pas l´utilité de faire ce travail.Je m´en vais dormir,tien!
Alors qu´il s´affairait,deux loups,l´un gris foncé et l´autre plus proche du blanc, firent entrée à la porte.
-ALERTE!Des loups!!
-A L´ATTAQUE!!hurla le Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 22:38

Une trentaine de loups,arrivant de tout côtés,assaillit le village.L´un d´eux,arborant une fourrure gris foncé,fit preuve d´une férocité inimaginable,attaquant cinq personnes à la fois et faisant preuve d´une ingéniosité rarement vu pour un loup.
-Attaquez le plus gros!C´est sans doute lui leur chef!Tuez le en premier,et repoussez les autres!Dit le chef du village qui avait lui aussi prit part au combat.
C´était plus qu´un assaut,c´était un véritable carnage.Les loup faisaient preuve d´une grande intelligence et agressivité,ils tuaient sans aucune pitié,femmes,enfants,vieillards,tous se faisaient massacrés.La neige devint écarlate,des maisons brulaient,enflammées par les lanternes que les assaillants envoyaient avec leur gueule.
En seulement quelqes minutes,le village était en proie à un chaos démoniaque.
-Tuez tous les faibles!hurla le Maître.Ne laissez pas un seul survivant!
Sur-ce,la bataille redoubla d´intensité.Les loup,galvanisés par la présence de leur Maître,sentaient une rage étonnante monter en eux.
-Nous ne en sortiront pas!cria le chef,qui luttait tant bien que mal contre Reap,en le repoussant avec une lance,envoyez un message au chateau d´Hyrule!
Le guet qui a annoncé l´attaque descendit de sa tour et couru le plus vite possible hors du village,coursé par un loup.Ce dernier le rattrapa,et le mordit profondément à l´épaule gauche.Le pauvre homme hurla de douleur,fit une roulade pour se débarrasser de l´assaillant,et lui envoya un coup de poing sur le museau.La bête tomba,sonnée par ce puissant coup.
Pendant ce temps,au village,le carnage était fini.Tout le monde avait été tué,es survivants se faisaient achevés,et les maisons finissaient de brûler.
-Maître,un des leur à réussi à s´échapper,il va porter un message au chateau.Doit-on le poursuivre?demanda le loup qui avait attaqué le guet.
-Non.Laissons-le.Le chateau est loin,il finira par mourir de fatigue en arrivant.Ils vont sûrement envoyer un groupe de gardes pour vérifier les dégâts.Nous allons leur montrer notre puissance!

C´était la nuit,la pleine lune les éclairait d´une lueur argentée.Tous rirent avec force,d´une telle force qu´on pouvait les entendre à plusieurs kilomètres.

Pandent ce temps,au chateau...
-Princesse!Nous avons un messager de Maïssa!annonça un garde,visiblement paniqué.
-Maïssa?répéta la princesse Zelda.Le village des Pics Blancs?
-Exact!Il ne peut malheuresement pas bouger,car il a été sévèrement blessé!Mais il m´a fait part de son message!
-Quel est-il?demanda la princesse,soudain inquiète.
-Leur village a été attaqué par des loups!Tout le monde a été tué,il n´y a plus un seul survivant,mis à part cet homme.L´un des loups a même réussi à brûler deux maisons avec ses occupants!
-Quelle horreur!Envoyez immédiatement un groupe de gardes pour voir ce qu´il en est!
-Bien!

Plus tard...Dans une forêt des Pics Blancs...
-Capitaine,on devrait rentrer,j´ai un mauvais pressentiment...
-Vous avez peur,soldat?demanda-t-il avec un froncement de sourcils.
-Disons que je ne suis pas rassuré,un village détruit par des loups,c´est assez effrayant...
-Allons du calme!Restons groupés!Nous avans un long chemin encore!
Installés chacun sur une branche d´arbre,deux loups regardaient la scène avec amusement.
-On les attaque?demanda l´un d´eux.
-Non,laissons-les...pour l´instant...ricana l´autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 22:41

Chapitre 4:Le Démon Gris

Installés chacun sur une branche d´arbre,deux loups regardaient la scène avec amusement.
-On les attaque?demanda l´un d´eux.
-Non,laissons-les...pour l´instant...ricana l´autre.


De retour sur les lieux du carnage,le Maître et Reap firent part de ce qu´ils ont vu.
-Ils sont un petit groupe d´une dizaine de soldats,ils ont pris le chemin le plus long,ils arriveront d´ici deux heures environ,déclara Reap.
-Deux heures,songea le Maître.
-Vous pensez à quelque chose?demanda l´un des loups.
Il était d´un pelage gris foncé(mais plus clair que celui du Maître),portant un collier de chaînes autour de son cou et avait un trou sur son oreille gauche,il avait également une cicatrice sur sa joue droite.
-Mmmm...oui...je réfléchi à un plan,en fait.Quel est ton nom?
-Slay,répondit-il.Je suis un des loups les plus forts de la meute.
-Bien,bien,bien...Ca m´a donné une idée...
-Laquelle,questionna Reap.
-Et bien,si nous voulons prouver notre puissance à tout Hyrule,il faut montrer que nous prouvons que nous ne sommes pas obligés d´être tous rassemblés pour provoquer un carnage,dit le Maître avec un sourire mauvais,nous allons créer une embuscade à ces soldats.Que tout les loups se rassemblent!Voici comment nous allons procéder:un groupe se chargera de disposer tout les corps sur cette place.Un autre bloquera les entrées principales avec les bottes de foin qu´il reste,ensuite,Reap et Slay,lorsque les soldats arriveront,vous enflamerez ces bottes de foin avec les lanternes qui restent.Quand les corps seront rassemblés et entrées seront closes,tous le monde repartira au camp.Resteront avec moi Reap,Slay et vous deux ajouta-t-il en désignant deux loups,l´un noir avec un oeil fermé et les pattes blanches et l´autre noir aussi,mais avait une ligne blanche partant du museau,passant par la tête,le cou et le dos,pour finir au bout de sa queue.Quels sont vos noms?
-Je suis Zam,répondit le premier.
-Et moi Zem,nous sommes jumeaux,fit le second.
-Bien.Allez en formation!
-Oui!!

Dans la forêt...
-Capitaine,pourquoi avons-nous pris la route la plus longue?Ne serait il pas mieux de prendre le chemin le plus court?
-C´est simple:Nous allons les tromper !A u dernier moment,nous irons par la forêt,juste avant le village!Il attendront surement près d´une entrée principale.Ils sont intelligents,mais pas assez!Après tout,ce sont des animaux!
-Si vous le dites...
-Bon,nous sommes assez près du village,maintenant,on contourne!Mais restons discrets!Il faut les attaquer par surprise!
-A vos ordres!
Mais ils ne se doutaient pas que deux loups les épiaient.
-S´ils savaient!ria Zam.Tel est pris qui croyait prendre!
-Tu fait la morale,maintenant?s´étonna Zem.Moi qui pensait que tu ne savais rien retenir...Tu m´as prouvé le contraire!Après tout,c´est pas étonnant:je suis ton grand frère et tu as hérité un peu de mon intelligence!
-Peuh!Mon "grand frère"?Je te signale que tu es né 3minutes avant moi!
-Justement!Je suis 3 minutes plus vieux que toi!Mais remettons ça à plus tard,reprit-il en esquivant un coup de patte vengeur,faisons notre rapport!
-T´as raison,mais tu perd rien pour attendre!
-C´est ça,c´est ça...

De retour au village,les jumeaux firent part de ce qu´ils avaient vu et entendu.
-C´est parfait!Nous allons nous cacher,et quand ils arriveront,on les attaquera à mon signal.
-Maître,vous êtes un véritable génie!confia Reap.Bien,tout les autres sont partis,les préparatifs sont terminés!
-Merci.Alors en place!
Tous se dispersèrent:Reap et Slay s´emparèrent chacun d´une lanterne et partirent,l´un vers la porte Sud,l´aute vers la porte Nord,le Maître,Zam et Zem entrèrent chacun dans une maison.Les soldats arrivèrent peu après et furent horrifiés en regardant le carnage:Une montagne de corps gisaient au milieu de la place,les maisons aux alentours étaient presque toutes carbonisées,des armes-et même des membres de villageois-traînaient par terre,au centre d´immenses flaques de sang.
-C´est...c´est horrible,fit l´un deux,soudain pâle comme un mort.C´est plus qu´un massacre...Je ne trouve même pas de mots pour decrire ça...
-Oui...Et je me demande où sont les loups...Ils ne sont nul part,remarqua un autre.
-Ils ont dû partir...suggéra le capitaine.Ils ont peut être paniqué!
Soudain,un cri effroyable,semblable à un rugissement,surgit de l´une des maisons.Cet étrange rugissement était plus que glacial,il pétrifia de peur les soldats
-ATTAQUEZ!!hurla le Maître.
Soudain,les entrées principales,bizarrement fermées par des meules de foin,s´embrasèrent.Quatre loups surgirent des maisons alentours et avancèrent lentement vers le groupe d´humains.

Puis étrangement,ils s´arrêtèrent et s´assirent.Un second rugissement s´échappa,plus effroyable encore que le premier,venant des ruines carbonisées et en cendres d´une maison,pétrifiant encore plus les hommes,déjà presque morts de peur.Un cinquième loup surgit alors de ces ruines,à la grande surprise des intrus.Il s´approcha lentement d´eux,avec une expression plus que bestiale sur son visage.
-O..On..dirait un...dé..démon gris...balbutia le capitaine,le visage déformé par la peur.

Soudain,le "démon" se jeta sur eux,et dans la nuit de pleine lune,d´horribles hurlements déchirèrent la tranquilité de la citadelle d´Hyrule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:20

Chapitre 5:Une bataille commence

Un cinquième loup surgit alors de ces ruines,à la grande surprise des intrus.Il s´approcha lentement d´eux,avec une expression plus que bestiale sur son visage.
-O..On..dirait un...dé..démon gris...balbutia le capitaine,le visage déformé par la peur.

Soudain,le "démon" se jeta sur eux,et dans la nuit de pleine lune,d´horribles hurlements déchirèrent la tranquilité de la citadelle d´Hyrule.


Dans la nuit,de lointains hurlements résonnaient à l´intérieur de la citadelle.
-Maman,pourquoi les loups hurlent-ils la nuit?demanda une petite fille à sa mère.
-C´est parce qu´ils sont très heureux,répondit cette dernière,lorsque les loups sont heureux,ils hurlent,pour nous faire partager leur bonheur.Mais parfois,nous ne voulons de ce bonheur,car les loups ont quelquefois une joie différente de la notre.
-Pourquoi?
-Tu le sauras quand tu sera grande.Maintenant dors,il est tard!

-Princesse Zelda!Princesse Zelda!Venez vite,c´est urgent!
-Aussi tard?Que se passe-t-il?demanda celle-ci.C´est le groupe de Maïssa,n´est-ce pas?ajouta-t-elle,inquiète.
-Exact,seul l´éclaireur est revenu,il est prêt à vous dire ce qui s´est passé.Il est en train de se reposer aux chambres.
-Parfait,allons-y.
Au pas de course,tous deux se dirigèrent vers les chambres destinées au blessés.Lors du combat contre Ganondorf,le chateau fut entièrement détruit et il a fallu le reconstruire.Pendant cette reconstruction,on décida de faire des chambres destinées à soigner les soldats ou messagers blessés ou malades.
-Voilà,il est ici,dit le soldat en montrant un lit ou se trouvait un soldat.
-Bien.Mais,qu...que vous est-il arrivé?la princesse retint un cri qui manque de s´échapper,en voyant l´état dans lequel était l´homme.
-C´est bien simple,répondit celui-ci,j´ai été attaqué par les loups.Mais je ferais mieux de commencer par le commencement.
Il fut pris soudain d´une forte toux qui manqua de l´étouffer.
-Vous devriez vous reposer,conseilla Zelda,vous êtes mal en point.
-Non,je suis assez reposé maintenant,et vous devez savoir ce qui s´est passé.
Il toussa,puis...
-Ils ont voulu prendre les loups par surprise.Pour cela,le capitaine a décidé d´entrer par la forêt à la gauche du village.Mais apparemment,les loups ont du envoyer des éclaireurs,car ils leur ont tendu une embuscade.Un seul d´entre eux s´est attaqué à nos hommes.Un loup gris foncé,absolument énorme,il avait les proportions à peu près égales à celle d´un chaval.J´était là,dans un arbre,je regardais.J´ai essayé de m´enfuir discrètement,mais les loups ont du sentir mon odeur.J´ai été imprudent.Ils m´ont sauvagement attaqué,mais j´ai reussi à les faire fuir en utilisant une boule de fumée.
Il fut pris d´une grosse toux,tentant de reprendre son souffle.

-Princesse,qu´est-ce qui vous arrive?
Zelda,en effet avait l´air étrange.La colère l´envahi,lui faisant perdre son calme,chose pourtant très rare.
-Princesse...
-Envoyez une escuade des meilleurs soldats,pour capturer ce loup si étrange.Prenez les plus rusés,ceux qui ont la plus grande expérience,utilisez des armes résistantes,ainsi que des chevaux,les plus courageux.Faites ce que vous voulez des autres loups.Ils sont si sûrs d´eux-mêmes,ils se feront prendre à leur propre jeux.
Sa voix,qui d´ordinaire si calme,se muait par la colère et la haine.
-Princesse...
-Faites ce que je vous dis!C´est un ordre!répliqua-t-elle avec force.
-B...Bien!
Et il partit en courant.
-"Jamais...Jamais je n´ai vu un être aussi démoniaque jusqu´à aujourd´hui,pensa-t-elle avec rage.Ce loup va payer ses actes,je veux savoir si c´est un simple animal,ou un démon;même si j´en doute."
-Princesse...
-Oui?
-Vengez ces hommes,ces villageois...Faites tout ce que vous pouvez pour les venger.
-Bien sûr,ne vous inquiétez pas.
Et elle partit sur ces mots,le visage déformé par la rage et la colère.La Princesse d´habitude si calme,n´était plus.Désormais, une bataille des plus étranges venait de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:21


Chapitre 6: Une défaite amère

-Vengez ces hommes,ces villageois...Faites tout ce que vous pouvez pour les venger.
-Bien sûr,ne vous inquiétez pas.
Et elle partit sur ces mots,le visage déformé par la rage et la colère.La Princesse d´habitude si calme,n´était plus.Désormais, une bataille venait de commencer.

Dans la plaine d´Hyrule,un groupe de voyageurs se retourna,interloqué par ce qui arrivait de la citadelle.Un groupe de cavaliers,fortements protégés,partaient de la ville marchant fièrement,l´un d´eux portaient la bannière du blason royal-un aigle,les ailes déployées un triangle au dessus de sa tête.
- Holà !C avaliers, ou allez vous donc, si fortement vêtus ?d emanda le chef du groupe avec curiosité,mêlée d´admiration. Partez vous dans quelque bataille ?
La cavalerie s´arrêta,dévisageant les arrivants.
- C´est à peu près ça,répondit le capitaine. Une meute de loups particulièrements féroces ont massacré un village entier, dans les Pics Blancs, la Princesse Zelda nous a demandé de nous en débarrasser, et de ramener leur "chef" .
- Un village entier !? s´exclama l´autre, alors dans ce cas, je vous souhaite bonne chance, mes seigneurs, ajouta-t-il dans une légère courbette.
- Nous vous remercions. Maintenant, en route! ordonna le capitaine !D éfendons le royaume de ces démons !
Et ils repartirent en route.
-Quel courage !d it une femme du groupe. Il reste peu de soldats d´Hyrule avec une telle bravoure!
-Oui, mais ce n´est pas étonnant, ceci est la garde rapprochée de la Princesse après tout.

Les quelques personnes que l´on pouvait croiser dans la plaine Nord d´Hyrule ouvrirent grand les yeux en voyant l´équipe de cavaliers traverser la plaine.La garde rapprochée de la famille royale !? Voilà une chose étonnante,pensaient les voyageurs.Ils forçaient l´admiration devant les fiers cavaliers.Ces derniers arboraient les meilleures armures de tout le royaume.Chaque soldat portait une armure d´acier des forges grises,réputées pour être indestructibles. Leur casque et leurs armes étaient également forgés dans ce métal,reconnaissable à sa couleur blanc-argenté. Les chevaux étaient également protégés par ce type d´armure. Une large platte argentée recouvraient le torse de l´animal,une plaque cachait le crâne de chacun, et leurs pattes aussi étaient protégées: on avait forgé des "jambières" spécialement pour les cheveaux, de sorte qu´ils puissent marcher sans être génés, leur corps tout entier était recouvert d´une armure. Pour arborer une telle protection, pensa-t-on ,ces soldats devaient aller livrer une rude bataille.

Ils s´engagèrent dans le chemin sinueu des montagnes, toujours dans cette démarche fière discrètement épiés par des loups.
- Ils sont têtus,je trouve, pas toi ?d emanda Zam à son frère.
- Oui, ils ne comprennent pas qu´ils n´ont aucune chance face à nous, mais que veux-tu, ce sont les humains!On n´y peut rien,ni toi ni moi. En attendant, on ferait mieux de prévenir le Maître.
- Je te suis, Zem!Partout où tu iras, j´irais grand frère!
- Mais quel imbécile !p ensa Zem. Qui m´a fichu un crétin pareil?
Arrivés au village, ils firent part au Maître ce qu´ils avaient vu.
- Ils sont une douzaine, environ.Ils sont bien armés et son tous cavaliers, que fait-on?
- Laissez les moi, répondit-il. Restez en retrait, je vous previendrait si j´ai besion de votre aide; je vais leur montrer ce qu´un loup sait faire!

- Nous arrivons! Prevint le capitaine. Préparez vous à tout ce qui arrivera, restez sur vos gardes!
Ils entrèrent prudemment,et furent quelque peu étonnés de voir, au milieu de la petite place, un loup, au proportions étonnantes. Il avait sur son visage quelque chose qui ressemblait à un sourire, apparemment narquois.Les minutes s´écoulèrent; un silence, pesant, rendait l´atmosphère tendue. Qui allait attaquer le premier?Soudain le loup se jeta sur eux, avec une telle vitesse que les soldats s´en retrouvèrent déconcertés.
- Vite, attaquez! hurla le capitaine.
Son cheval cabra, histoire d´intimider l´intrus.Les soldats descendirent de leurs montures, dégainèrent les épées, se précipitant sur le Maître.
- Ghyaa!
L´un des soldats se retrouva propulsé contre un arbre.
- Les chaînes, sortez les chaines! ordonna le capitaine.
Lui-même en prit une, visant la tête de la bête et la lança.La chaîne atteint sa cible, il esquiva un coup de patte et ira dessus pour sonner la créature.
- Je l´ai! Je l´ai! s´exclama un des hommes, il est fait!
Il parla trop vite.Le loup fit une sorte de ruade, tournant sur lui-même, d´une telle force qu´il projeta les deux personnes contre un arbre.
- Capitaine!
Mais il n´eut pas le temps de s´inquiéter.Le loup lui sauta dessus. Il eut tous juste le temps de faire une roulade pour esquiver, dégainer un lasso et l´enrouler autour du coup de l´animal.
- Que...?!
Le soldat tira un grand coup sur la corde, étranglant le Maître à moitié.
- Maître! cria Reap.
- Par... Partez! Vous n´avez aucune chance, s´ils m´ont eu, fit -il, le souffle presque coupé par la corde, ils vous auront sans problème! Fuyez, c´est un ordre!
Sur-ce, ils partirent, mais des archers étaient là. Ils visèrent la tête de chacun et décochèrent. Les flèches atteignirent leur cible.Reap fut touché par la patte arrière gauche,Slay à la tête, et les jumeaux dans le cou pour l´un,la tête également pour l´autre.
- NON!! hurla le Maître,dans un souffle.
Prit d´une rage sans pareille, il se rua sur le soldat qui l´avait attrapé au lasso. Il sauta, prêt à lui mordre la tête, quitte à se briser les crocs sur le casque.

Cependant, pendant son saut, une corde s´enroula autour de son cou, et le tira en arrière d´une telle force qu´il failli en être étranglé. Il tenta de se relever, mais il était à bout de force. Les cordes l´étranglaient.
Son regard devint flou,et il tomba, évanouit. Il était vaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:23

Chapitre 7: Révélation étrange! Le retour de Link?

Cependant, pendant son saut, une corde s´enroula autour de son cou, et le tira en arrière d´une telle force qu´il failli en être étranglé. Il tenta de se relever, mais il était à bout de force. Les cordes l´étranglaient.
Son regard devint flou,et il tomba, évanouit. Il était vaincu.


Quand le Maître se réveilla, en proie à un douloureux mal de tête, il se rendit compte, lentement, que l´on avait enchainé et qu´on le traînait par terre.Tout aussi lentement, il se rappela les évènements.Reap, Slay, Zam et Zem... Les soldats, les lassos...
- Alors le démon, tu t´es réveillé? demanda le capitaine. Il était temps! Nous arrivons à la citadelle, tout le monde à été prévenu de notre arrivée! Tu vas avoir droit à un magnifique acceuil! La prinicesse à hâte de te voir!
Le loup voulu répliquer par un bon coup de griffe sur cet homme mais il était épuisé. Une douleur lui lançait le flan droit, là où on l´avait traîné. Les soldats s´arrétèrent et le forcèrent à se relever.
- Allons! Tu dois faire bonne impression devant tous ces gens!
Le Maître se releva tant bien que mal, poussé par les lances des hommes.
- Voilà qui est mieux! Maintenant, place au triomphe!
Et ils traversèrent le pont, et entrèrent dans la citadelle, où tout les habitants, soit acclamaient les victorieux soldats, ou huaient et lançaient des petites pierres sur le loup, qui ne tentait même pas de riposter. Il était anéanti, vidé de son énergie, et n´avait plus rien du loup d´il y a quelques heures: la tête baissée, la queue tombante, le souffle rauque par son récent étranglement. Il traînait presque des pattes, prêt à tomber à tout moment. Les soldats descendirent de leurs montures et deux soldats prirent chacun une corde autour du cou de la bête, ces mêmes cordes qui avaient causé sa défaite amère.

- Princesse Zelda! Votre garde rapprochée est là! Dois-je les faire entrer? demanda un garde à la jeune princesse.
- Oui, bien sûr!
Les deux soldats et le Maître entrèrent, tenant chacun fermement leur corde.
- Alors voilà ce fameux démon! dit elle. Frustrant de se faire vaincre par une douzaine d´hommes alors que tu en as vaincu le même nombre, n´est-ce pas? Messieurs, enfermez-le à l´écurie, et enchaînez-le.
- Princesse, il n´est pas très prudent de...
- Ne vous inquiétez pas. Regardez-le, il est vidé de toute énergie, de plus, il doit être affecté par la perte de ses compagnons! Mais enchaînez-le quand même, on ne sait jamais!
- Entendu!
Il n´y avait qu´une personne pour s´occuper des chevaux, c´était une petite fille de douze ou treize ans, elle portait une robe bleu marine, dans le même style de Zelda, sauf qu´elle avait de longues manches flottantes et grand un oeil rouge avec une sorte de larme en dessous était dessiné sur le torse. Elle avait de long cheuveux gris-blancs lisses qui lui descendaient jusqu´à la taille et ses yeux étaient d´un beau blanc-gris acier qui lui donnait un air triste et romantique.
- Jynna, tu as un nouveau pensionnaire! Fait attention de ne pas te faire mordre! Ou même pire...
- Ne vous inquiétez pas, plaisanta Jynna, aucune bête, aussi féroce soit-elle, ne peut me faire de mal!
- J´espère bien!
Le soldat attacha le Maître dans un box au fond de la vaste écurie, il lui enfila deux solides chaînes autour du cou et attacha les extrémités sur les parois du box. Le Maître ne tentait même pas de résister, occupé à reprendre son souffle.
- Voilà! Bien, occupe-toi en bien surtout!
- Ne vous inquiétez pas pour ça! Au revoir!
Lorsqu´il fut parti, la petite s´approcha du nouvel arrivant.
- Tu es vraiment grand pour un loup, tu sais, lui dit elle doucement. Je suis sûre que tu n´en n´est pas un!
- Pour qui me prends-tu, sale gamine,lança le Maître entre ses crocs, je ne suis pas ton chien avec qui tu joue!
- Ne te fâche pas comme ça! ria-t-elle, je te demendais juste ton nom!
Le loup ne cacha pas sa stupeur; comment cette fille pouvait le comprendre? Mais il se ravisa, elle avait sûrement dû comprendre un grognement, rien de plus!
- Alors, comment tu t´appelles? Moi c´est Jynna; et je ne suis pas une sale gamine, comme tu dis! ajouta la fillette en riant?
Cette fois c´était certain. Cette fille comprenais ce qu´il disait.
- Co...Comment-fais-tu pour me comprendre? demanda-t-il. D´ordinaire, personne ne comprend ce que je dis; à part les autres animaux.
- Et bien en fait, je sais "distinguer" un vrai animal d´un faux! Par exemple, il n´existe pas de loups aussi grands que toi. En réalité, c´est un pouvoir que j´ai. Je peut communiquer avec les animaux qui, en réalité, sont des humains. Si je comprend tes paroles, c´est que tu es un humain!

Le Maître ravala sa salive avec difficulté. Lui, un humain? Impossible. Et pourtant... Soudain, la mémoire lui revint. Midona, la métamorphose... La tristesse et la colère s´était emparée de lui, entraînant une métamorphose. Mais il ne se rappelait toujours pas son nom. Il regarda par terre, pensif. Il remarqua alors quelque chose d´étrange: sur le dos de sa patte gauche, il y avait une marque qui ressemblait à trois triangles avec un autre à l´envers au milieu, formant un plus grand.

La Triforce......

- Au fait, tu ne m´as toujours pas dit ton nom!
- Link...
Tout ses souvenirs étaient revenus soudainement, à la vue de la Triforce. En effet, la seule chose qui permettait de reconnaître Link, c´était la Triforce. Malgré sa transformation, elle n´avait pas disparu.
- Link? Le fameux Héros élu des déesses? Comment se fait-il que tu sois dans cette apparence?
- Difficile à expliquer, répondit il, je revenait de la citadelle, et soudain une douleur atroce est survenue. Plus douloureuse encore que les autres fois.
- Ca t´es déjà arrivé avant?
- J´ai eu ces douleurs après le départ de Midona.
Jynna hocha la tête en signe de compréhension.
- On dirait que ta tristesse était tellement forte qu´elle a fini par se montrer sous la forme que tu as actuellement.
- Tu connais un remède? demanda-t-il, plein d´espoir, sentant de nouveau l´énergie monter en lui.
- Malheureusement non, répondit Jynna. Mais je connais quelqu´un qui pourra peut être t´aider! ajouta-t-elle.
- Qui? Qui?
C´est une personne qui vit dans les Bois Perdus. Le loup est représenté comme un symbole de la forêt, cette personne s´y connait parfaitement dans ce domaine, elle pourra trouver une solution!
- Les Bois Perdus? Où est-ce?
- Tu y est déjà allé! C´est le bois de l´autre côté de la gorge, dans la forêt de Firone! Fait le Chant de la Famille Royale des Temps Anciens, et Skull Kid te conduiras à cette fameuse personne!
- Et pour sortir d´ici, je fait comment?
- Atttend.
Jynna prit un marteau et, de toutes ses forces, frappa le crochet attaché à l´une des chaînes. Sur le choc, il se brisa. Elle fit de même pour l´autre.
- Voilà! Je t´accompagne à jusqu´à la sortie, je connais un chemin discret.

Plus tard...
- Voilà! Tu es libre! Et n´oublie pas de faire ce Chant! Skull Kid te guidera!
Et, dans la plaine éclairée par une lune magnifique, Link, de retour, courut à toute vitesse à la forêt de Firone, mais une pensée le tracassait.
- "Mais qui est Skull Kid?" pensa -t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:25

Chapitre 8 : Apparition de la Forêt.

- Voilà! Tu es libre! Et n´oublie pas de faire ce Chant! Skull Kid te guidera!
Et, dans la plaine éclairée par une lune magnifique, Link, de retour, courut à toute vitesse à la forêt de Firone, mais une pensée le tracassait.
- "Mais qui est Skull Kid?" pensa -t-il.

Il courait à perdre haleine, traversant les plaines à une vitesse incroyable. Enfin, il entra dans les Terres de Firone . Tout en traversant cette forêt, les souvenirs lui revenait. La brume violette, la cabane de Kikoloo... Soudain, il le vit: le Temple Sylvestre. Encore de nombreux souvenirs...
Il grimpa sur une corniche, menant à la forêt sacrée, ou plutôt aux Bois Perdus, comme l´avait dit Jynna. Mais comment traverser cette gorge, tout en étant un loup? Si Midona aurait été là, elle l´aurait aidé...
- "Elle ne faisait que me guider... C´est moi qui ai sauté, ce jour là..."
Il vérifia la distance de la racine, prit son élan et...
D´un bond prodigieux, il sauta de toutes ses forces et atteri pile dessus. Sans perdre cet élan, il s´élança sur la petite corniche, fit de même pour atteindre la parcelle de terre de l´autre côté.
- Ouf! Je n´ai pas perdu mon agilité! Continuons!
Les parcelles étaient toujours là. Toujours d´un gsaut puissant, il atterit dessus, et sauta sur la corniche à côté. Le plus délicat était à venir: il fallait marcher sur les ficelles, en évitant les bûches qui se balançaient.
- Doucement, dit-il pour lui-même, un pas après l´autre.
Il continua, assurément. Soudain, une bûche manqua de le frapper de plein fouet. Il esquiva, mais manqua de tomber dans le gouffre. Link se rattrapa tant bien que mal à la ficelle et remonta prudemment.
- Ouf ! J´y suis arrivé! Voilà la forêt des Bois Perdus!

L´endroit n´avait pas changé. Les torches n´avaient pas bougé, le ciel avait une couleur blanc bleuté qui lui rappelait des souvenirs de sa course poursuite avec cet étrange être avec une drôle de trompette. Un son étrange attira son attention. Il l´avait déjà entendu, il l´avait même hurlé... La mélodie venait d´une pierre qu´il avait déjà vu il y a bien longtemps. Se laissant envahir par la faible musique, Link urla ou plutot chanta la mélodie antique.
- Hihihi! Mais c´est le p´tit loup!
Une petite créature venait d´apparaître juste en face de lui, la même qu´il avait déjà rencontré auparavant.
- Te voilà. On m´a dit que tu pourrais me rendre mon apparence humaine. Peut tu m´aider? demanda poliment Link. Au fait, quel est ton nom? C´est bien Skull Kid?
- Exact! répondit ce dernier. Mais c´est pas moi qui peut t´aider à te retransformer! C´est à mon amie qu´il faut demander ça mon p´tit louloup!
- Alors tu peut m´y conduire?
- D´ordinaire, je lance toujours un défi, mais là je vais pas le faire, t´as pas l´air en forme. Bon, suis moi! Moi Skull Kid, enfant de la Forêt Antique des Bois Perdus vais te conduire au Maître des Lieux!
- <<Il est bizarre, décidément...>>songea Link. Tu es sûr de ton chemin?
- Hé ho! Tu me prends pour qui!? Ca fait des siècles que je vis ici, je connais cette forêt comme le coin de ma poche! Seul moi peut retrouver mon chemin sans réfléchir!
- Je te fais confiance alors...
Ils traversèrent ainsi les bois éclairés par un soleil magnifique qui se levait. Ils arrivèrent alors à l´endroit où se trouve le Temple du Temps.
- Ce lieu renferme bien plus de secrets que tu le penses, crois-moi, dit soudain Skull Kid alors qui marchaient vers la place où Link avait retiré Excalibur. L´histoire qu´il renferme se rattache à ce que vous appelez " Les Temps Anciens". Mais je vais te laisser mon amie te raconter tout ça en temps voulu!
- Ah bon? Tu ne vas pas me croire, mais dans ce temple, j´entendais comme une mélodie. Une mélodie étrange, qui me rappelait le temps passé.
- Je te crois parfaitement. Ce temple est rempli de magie et de mystère. Je parle de la première partie du temple, bien sûr. Une sorte d´aura magique entoure ce temple, ce qui fait que l´on entend un chant sacré de mon époque. Ce chant lui-même est magique, il empêche la destruction de cet endroit. Pour garder l´accès à ce temple, on a installé une porte magique, mais se serait trop long à t´expliquer. Ah! Nous sommes arrivés!
En effet, Skull et Link se trouvaient pile devant le piédestal d´Excalibur. Cependant, Link remarquait quelque chose à laquelle il n´avait jamais fait attention auparavant: dans le piédestal étaient gravés une feuille avec un étrange objet.
-Etrange, je n´ai jamais remarqué cette gravure. Quel est cet objet? demanda-t-il en montrant la gravure de son museau.
- Hihihihi!! C´est un instrument de musique appelé Ocarina! C´était un instrument très populaire autrefois! D´ailleurs, prépare toi! Ca va commencer!
- Qu´est-ce qui va commenc...
Mais Skull Kid lui fit signe de se taire. Il brandit sa trompette et se mit bien droit devant le piédestal. Link le regarda, quelque peu interloqué.
Puis Skull Kid entonna une mélodie qu´il avait déjà entendu quelque part...
(
http://fr.youtube.com/wat[...]related&search= imaginez la en trompette)

Au début, rien ne se passa, puis...

Une lumière verte apparut alors, une lumière aveuglante, remplie de pureté, et apaisante. Elle s´intensifia, et se matérialisa en une jeune fille bien étrange. Elle portait des vêtements verts, dont une sorte de petit pantalon qui lui seiai au dessus des genoux, une chemisette à manches longues flottantes, de petites bottes d´une teinte plus foncée et aussi un serre-tête vert de la même couleur que les bottes,tout ceci parfaitement assorti à ses cheveux également verts, mais d´une teinte plus chaleureuse et plus lumineuse. Elle avait les yeux fermés, et lorsqu´elle les ouvrit, Link s´apperçu qu´ils étaient de la même couleur que ces cheveux. La fille ne devait pas avoir plus de douze ans, et tenait dans main droite le même instrument que sur la gravure du piédestal- un Ocarina- d´une couleur tout aussi verte que ses cheveux.
-Pourquoi donc m´as-tu appelé, Skull Kid? demanda-t-elle d´une voix parfaitement calme, un sourire aux lèvres.
- Hihihi! C´est parce que ce p´tit loup a besoin de toi! Ses sentiments négatifs l´ont transformé en loup géant! Je suis sûr que tu peut faire quelque chose, une grande sage comme toi!

- Une grande sage? demanda Link, abassourdi. Je n´y comprend plus rien! Qui es-tu, en premier?
- Hahaha, ria-t-elle joyeusement, c´est vrai, j´ai oublié de me présenter! Je suis Saria, Sage de la Forêt. Je suis du Peuple Kokiri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:26

Chapitre 9: Les révélations du passé? Le Héros de la Lumière et du Crépuscule! 1/2

- Une grande sage? demanda Link, abassourdi. Je n´y comprend plus rien! Qui es-tu, en premier?
- Hahaha, ria-t-elle joyeusement, c´est vrai, j´ai oublié de me présenter! Je suis Saria, Sage de la Forêt. Je suis du Peuple Kokiri.

- Saria...? murmura Link. Et sage de la Forêt? Je n´y comprend plus rien! Skull Kid, explique-moi! Qu´est-ce que le peuple Kokiri? Qu´est-ce qu´un sage de la Forêt?
- Hihihi! Calme toi! Je vais tout te raconter, ne t´inquiète pas! Mais avant, je vais te redonner ton apparence humaine.
Elle prit son Ocarina, inspira un bon coup, et entonna cet étrange chant que Link était sûr d´avoir déjà entendu quelque part....
[url]http://fr.youtube.com/wat[...]related&search=[/url]
Il se souvint alors. Lorsque Link poursuivait Skull Kid dans cette forêt antique, le vent apportait un son identique à la mélodie de Saria, qui lui calmait l´esprit. Le vent de la forêt apportant la mélodie, le fait qu´il puisse trouver son salut ici même, la mélodie de l´Ocarina identique à ce son si étrange... Tout cela était il lié?

Soudain, Link se sentit bien. Etrangement bien, tout ses soucis disparurent comme emportés par vent, sa colère instable se rendormit au fond de lui-même. Il ferma les yeux, pour mieux s´emplir de cette impression de bien-être, et, tout aussi soudainement, ses pattes gigantesques rétrécirent, ses oreilles redevinrent humaines, ses crocs rapetissaient et sa fourrure disparut. La mélodie cessa.
- Mais qu....? Co...Comment est-ce possible? demanda-t-il, pris au dépourvu.
- Le loup est un symbole de la forêt. Le chant que j´ai entonné est une sorte d´Hymne de la forêt, ainsi, étant un loup, tu as réagi à ce chant magique, révélant ta véritable apparence. Cela prouve également que je suis un sage! expliqua Saria en riant. Au fait, tu t´appelle Link, non?
- Oui. Mais comment sais-tu...
- C´est simple. Il y a bien longtemps, j´avais un ami qui m´étais cher, son nom était Link.

- Cette histoire date d´il y a maintenant trois cents ans... Ce que tu vois n´est que mon esprit, matérialisé, mon corps étant mort depuis longtemps. Veux tu entendre le récit de Link, Héros du Temps?
- Bien sûr!
- Alors écoute bien. Il y a de ça trois cents ans, un mal étrange s´était emparé du Royaume d´Hyrule. Des monstres appaissaient, pervertissant des lieux sacrés, comme cette forêt que tu vois. Link commença une quête pour sauver cette sainte terre, parcourant le royaume à la recherche de reliques magiques laissées par les Déesses Créatrices. Ces trois pierres sacrées permettaient d´ouvrir la porte secrète du Temple du Temps, donnant accès à l´Epée de Légende. Lame divine qui pouvait terrasser toute force maléfique. Cependant, lorsque Link retira cette épée, il fut transpoté dans le Saint Royaume. Seulement, Ganondorf profita que Link soit dans le Saint Royaume pour voler un morceau de Triforce, et ainsi régner sur Hyrule. Pour le vaincre, il dut aller dans différents Temples afint d´y éveiller les Sages. Je suis le Sage de la Forêt. Nous étions six Sages en tout: Sage de la Forêt, Sage du Feu, Sage de lumière, Sage de l´Esprit, Sage de l´ombre et Sage de l´Eau. Moi, Darunia, Rauru, Nabooru, Impa et Ruto.

Link réussi à tous nous éveiller et à vaincre Ganondorf, nous l´avons enfermé dans un monde infernal grâce à nos pouvoirs. Link, repplaça alors l´Epée de Legende dans son piedestal, fermant définitevement les Portes du Temps. Car pour nous éveiller, il a traversé le Temps, de sa jeunesse à son âge adulte. Il fut appelé pour cela le "Héros du Temps".
Saria fit une petite pause, et reprit:
- Mais ça n´est qu´un frament de l´histoire. Car au fil du temps, le sceau qui retenait Ganondorf s´usait, et un jour, il s´est brisé, et il a put revenir pour se venger. Malheureusement, ce la s´est passé il y a cent ans, donc cela faisait deux siècles que Link n´était plus, il n´avait donc jamais pu sauver ce monde. Mais au fil du temps, de nouveaux sages sont apparus, Gardiens de la Porte du Crépuscule. Dans le Saint Royaume, nous avons lutté de notre mieux pour le vaincre, mais en vain. Moi et les autres Sages avons utilisé les armes sacrées: L´Arc de la Forêt, capable d´envoyer des flèche remplies de pureté, la Masse des Titans, pouvant générer de mini-séismes, les flèches de lumières, paralysant toute créature maléfique, la Lance du Sable, donnant l´illusion d´être prit dans des sables mouvants, le Monocle de Vérité, révélant les points faibles des ennemis, et la Harpe des Eaux, envoyant de puissantes ondes aquatiques.

-Malgré la puissance de ses armes, nous n´avons rien pu faire. Ganondorf a tué Darunia, Rauru, et Nabooru. Il a réussi à arracher l´esprit de notre corps à Impa et moi. Quand à Ruto, elle s´est échappée. Impa s´est réincarnée en une autre personne, son corps n´est plus, mais son esprit est toujours de ce monde.
Quand le Seigneur du Malin est revenu à Hyrule, qui avait bien changé, il s´associa avec des pillars pour reprendre le pouvoir, mais un autre élu l´en empêcha. Les Sages Gardiens du Crépuscule l´exécutèrent, mais la Triforce de Ganon le sauva. Et les Sages l´envoyèrent dans le Crépuscule. Les reste de l´histoire, tu la connais.
Tu ressembles beaucoup au Link que je connaissais: Même vêtements, même apparence, et tu as sauvé ce royaume d´une façon similaire: l´autre Link passait du passé au futur, et toi, tu as passé de la Lumière au Crépuscule, et tout deux êtes des élus des Déesses.
Tu es Link, Héros de la Lumière et du Crépuscule!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:29

Chapitre 9: Les révélations du passé! Le Héros de la Lumière et du Crépuscule! 1/2

Tu ressembles beaucoup au Link que je connaissais: Même vêtements, même apparence, et tu as sauvé ce royaume d´une façon similaire: l´autre Link passait du passé au futur, et toi, tu as passé de la Lumière au Crépuscule, et tout deux êtes des élus des Déesses.
Tu es Link, Héros de la Lumière et du Crépuscule!


Link en resta bouche bée pendant un moment. Lui, Héros de la lumière et du Crépuscule? C´était un peu exagéré! Héros, il l´acceptait; mais "de la Lumière et du Crépuscule"... Cette fille était plus que bizarre, songeait-il.
- Ca me paraît un peu exagéré, tenta d´expliquer le jeune garçon, avec un sourire forcé. Je veux bien croire que tu es une sage, mais n´en fait pas trop, tu es une enfant!
Soudain, un sourire mauvais se dessina sur Saria.
-"Une enfant" ? murmura-t-elle, sais-tu que malgré ce que mon corps peut laisser paraître, j´ai plus de trois cents ans!? Ne te fie jamais à l´apparence d´une personne, Link! C´est en se fiant trop à l´apparence qu´on peut se faire tromper le mieux! Et, que tu le veuille ou non, tu est voué à protéger Hyrule de tout danger! Et justement, j´ai une mission pour toi!
- Une mission? Laquelle? Mais quel genre de sage es-tu?
- Hihihi! ria Skull Kid, Saria n´est pas seulement la Sage de la Forêt! C´est aussi la plus puissante! C´est la seule à avoir réussi à blesser Ganondorf quand il s´est libéré du sceau!
- C´est exact Skull, approuva Saria. Ta mission est de ramener les six sages réincarnés ici. Je sens un mal étrange grandir; j´ai besoin des autres pour parler de cela. Tu en connaît déjà une: Jynna, la fille de l´écurie du Palais d´Hyrule. Tu t´en souviens, non? C´est elle qui t´a guidé jusque ici.

- Jynna, peut tu me voir s´il te plaît? demanda Zelda à la petite fille.
- Que puis-je pour vous, princesse?
- J´ai fait enfermer un loup, il n´y a pas si longtemps, et il n´est plus là. Sais-tu où il est allé?
- Oui princesse, répondit Jynna d´un air innocent, comme si Zelda lui avait demandé si elle voulait du thé. C´est moi qui l´ai aidé à partir, ce loup était un humain, après tout. Il s´appelle Link.
Zelda ne cacha pas sa surprise.
- Mais...Mais c´est imp...impossible... Si ce loup était Link, je l´aurais su grâce à la Triforce!
- La Triforce peut parfois s´endormir, et donc on ne peut pas la sentir, quand ce sont les sentiments les profonds qui la cachent.
- Comment connaîs tu l´existence de la Triforce? murmura la princesse, de plus en plus surprise par cette jeune enfant.
- Hihihi! Vous êtes trop bavarde, Princesse Zelda!
Toutes deux se retournèrent, cherchant l´origine de la voix, et ils la trouvèrent: sur le seuil de la porte se trouvait une petite créature, portant une sorte de masque blanc, une cape ressemblant à une feuille, et grand chapeau pointu.
- Qui es-tu? demanda le jeune femme. Comment es-tu entré ici?
- C´est moi qui l´ai aidé. Skull Kid a raison vous ne devez pas trop parler, vous saurez tout en temps et en heure.
Zelda manqua de s´étrangler. Link venait d´apparaître dans l´embrasure de la porte de l´écurie, les bras croisés, un sourire aux lèvres.
- Link!? Mais...Mais...tu, n´était pas un loup? Je ne comprend pas! Raconte moi!
- Je n´ai pas vraiment le temps, Princesse. Je suis désolé, mais je suis juste venu chercher Jynna. Tu viens? demanda-t-il à cette dernière.
- Oui, bien sûr! répondit la petite en courant vers les nouveaux arrivants.
- Link... Attend! Je voudrais savoir...En courant vers lui.
Mais elle ne put finir sa phrase. Skull Kid venait de prendre sa trompette et entonna un étrange chant, et ils se téléportèrent, laissant Zelda prise au dépourvu.



De retour à la forêt, Saria se dirigea vers eux.
- Vous ne lui avez rien dit, j´espère? Elle ne doit rien savoir, pour l´instant.
- Ne t´inquiète pas Saria, nous sommes partis aussi vite que nous sommes venus! la rassura Link.
- Hihihi! C´était du vite fait bien fait! plaisanta Skull Kid.
- C´est vraiment toi, Saria? demanda Jynna. Ca fait plaisir de te revoir, après toutes ces années!
- Moi aussi... Impa! répondit la jeune Sage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:31

Chapitre 10: A la recherche des esprits du passé!!

De retour à la forêt, Saria se dirigea vers eux.
- Vous ne lui avez rien dit, j´espère? Elle ne doit rien savoir, pour l´instant.
- Ne t´inquiète pas Saria, nous sommes partis aussi vite que nous sommes venus! la rassura Link.
- Hihihi! C´était du vite fait bien fait! plaisanta Skull Kid.
- C´est vraiment toi, Saria? demanda Jynna. Ca fait plaisir de te revoir, après toutes ces années!
- Moi aussi... Impa! répondit la jeune Sage.

- Impa? demanda Link, abasourdi. Elle s´appelle Jynna non?
- Hihihi! Exact, mon p´tit loup! Mais vois tu, Jynna est la réincarnation de Impa, Sage de l´Ombre autrefois!
- Je vois, je vais devoir m´habituer...
- Ne t´en fait pas, Link, tu peut toujours m´appeler Jynna si tu en a envie! Mais parlons de choses plus importantes. Saria, Il reste combien de Sages?
- Et bien... Quatre, Il faut trouver le Sage de l´Eau, du Feu, de l´Esprit et de la Lumière. Mais j´ignore leur position; as-tu une idée?
- Mmmmm... Ruto a pu s´échapper, n´est-ce pas? Donc, elle doit avoir des descendants. Il faudra chercher du côté du Domaine des Zoras, c´est le seul moyen. Il n´est pas facile de trouver les descendants des Sages, d´ailleurs, il se peut qu´il ait y de nouveaux élus que ceux que nous connaissons. Ca ne va pas être facile. La menace approche, il nous reste peu de temps.
- Oui, mais durant ces années, j´ai créé cette orbe magique, elle nous permettra de savoir si une personne est un descendant ou non. Link, je te confie cette pierre, tu en as la charge, je compte sur toi.
- Comment le saurais-je? demanda-t-il.
- Elle réagira en laissant s´échapper une lumière verte. La personne alors se souviendra du passé du Sage.
- Mais de quelle menace parlez vous?
- Vaincre Ganondorf et sauver le monde Lumière et du Crépuscule fut un grand exploi, conta Saria. Mais je sens autre chose, venant de l´autre monde. Une puissance maléfique, plus grande encore que celle de Ganondorf.
- Plus grande encore que la sienne? murmura Link, preque terrifié. Si une force est plus terrible que celle de Ganon, je crains le pire. Mais qui pourrait posséder une telle puissance?
Un silence tendu s´installa sur le groupe. Ganondorf était le détendeur de la Triforce de la Force, la plus puissante, qui lui procurait des pouvoirs insurmontables. Et quelqun, du monde lumière ou du Crépuscule, possédait des pouvoirs encore plus grands et sombres? Mais qui pourrait avoir de tels pouvoirs?

Dans le chateau d´Hyrule, à la salle du trône, Zelda faisait les cents pas, arpentant de long en large la vaste pièce. Des centaines de questions lui traversaient l´esprit. Comment Link était redevenu un loup, sans l´aide de Midona? Qui était réellement Jynna? QUi pouvait être cette étrange petite créature avec Link? Que préparaient-ils? Pourquoi personne ne lui a rien expliqué?
- Princesse, pourriez vous arrêter de tourner ainsi? demanda le chef de la Garde Royale. Vous me donnez le tourni, de plus cela me semble inutile.
Zelda le regarda, distraitement. Il lui était impossible de s´arrêter. Toutes ces questions la forçaient à marcher pour y réfléchir.
- Je n´y comprend rien, songea-t-elle. C´est trop précipité, que peuvent-ils faire? Cela ne me donner plus de suppositions que de réponses... Et que voulais faire Link?
Link... Elle ne cessait d´y penser. Depuis leur victoire, le seul rêve de la princesse était d´être seule avec lui. Bien après y avoir pensé, elle sut qu´elle était amoureuse de lui. Mais elle ne voulait pas y croire, même si une voix, au fond de sa tête, lui répétait sans cesse qu´elle éprouvait ce sentiment.
- Link aime Midona, je ne peut pas lui en vouloir. Et ses sentiments sont réciproques, se disait Zelda à longueur de temps. C´est décidé, je vais partir à la recherche de Link, et il me dira ce qu´il prépare. Garde!
- Oui, Majesté?
- Demandez à ce qu´on me prépare un cheval, je vais m´absenter queqlues jours.
- Mais, Majesté...
- C´est un ordre. Je dois absolument savoir quelque chose.
Elle partit ensuite dans sa chambre, une grande pièce luxueuse, drapée de rideaux de velours rouge, de draps en soie fine, et de riches meubles en bois finements sculptés. Zelda ouvrit une sote de porte cachée, au fond d´une garde robe pleine de robes, accessoires, et capes de voyage. Le coin abritait un unique ensemble, créé pour les grands voyages à cheval. C´était une robe à deux pièces: une courte jupe flottante lui allant jusqu´aux genoux, portant l´emblème de la famille royale- un aigle les ailes déployées, une triforce au dessus de sa tête. Le haut était court également, laissant une bonne partie du ventre à découvert, ainsi que les bras. Sur les épaules, on avait mis de petites épaulières dorées, semblables à celles que Zelda avait sur sa robe actuelle. Le col était assez dégagé, et une cape était accrochée aux épaulières. Elle descendait jusqu´au genoux, et était surmontée d´une capuche. Elle était ample et fine, faite pour voler au gré du vent. Cet ensemble entier avait une teinte rouge, les teins plus clairs ou plus foncés selon l´endroit du vêtement. La jeune princesse s´habilla promptement, et lorsqu´elle finit d´ajuster sa jupe, un garde la prévint.
- Princesse, le cheval est prêt!
- J´arrive! J´ai encore une chose à faire!
Elle sorti d´en dessous du lit une sorte de grand coffret en bois d´ébène, l´ouvrit et en prit le contenu: Une magnifique rapière éffilée, forgée pour être suffisamment lègère et solide pour être tenu par une femme. La poignée de la lame était en or, avec des reflets d´argents. Elle prit également du coffre un bouclier, fabriqué de la même manière que la rapière, léger et solide, portant l´emblème de la famille royale. Zelda prit également une paire de bottes, parfaitement assorties à la robe, et allant aussi haut que ses genoux. Enfin parée, elle partie à l´écurie, grimpa sur le cheval qu´on lui avait préparé- un grand cheval blanc à la crinière et queue gris clair.
- Dans combien de temps reviendrez vous, Majesté? demanda un soldat.
- Je l´ignore encore. Je ne sais pas combien de temps mes recherches dureront.
Zelda éperonna sa monture et partit au galop. Dans la citadelle, les gens se retournaient pour voir si ce qu´ils voyaient n´était pas une vision: la princesse aprtait, dans un grand galop. Les comères se juraient de savoir le départ si prompt de la princesse, les enfants la félicitaient, et les vendeurs mirent du temps à se rendre compte que leurs clients s´énervaient, étant donné qu´ils regardaient dans le vide, en proie à de profondent réflexions.

Dans la forêt de Firone, près du magasin d´huile, on s´affairait aux derniers préparatifs de départ. Link avait rappelé Epona, visiblement contente qu´il ne soit plus un monstre. On avait trouvé également deux autres chevaux, un pour Saria et l´autre pour Jynna, Skull Kid allant sur Epona avec Link.
- Voici comment nous allons procéder: Link, tu partira au Domaine Zora avec Skull Kid. Quand à Impa et moi, nous allons au Mont du Péril. Les Sages du Feu et de l´Eau étaient respectivement un Goron et une Zora. Vous êtes tous prêts?
- Oui! répondirent-ils à l´unisson.
- Alors allons-y! Faites bien attention à vous.
Tous partirent au galop, un groupe allant à droite, vers le Mont du péril, et l´autre vers le Lac Hylia, au Domaine Zora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:35

Chapitre 11: De nouveaux élus, un nouvel ennemi.

- Voici comment nous allons procéder: Link, tu partira au Domaine Zora avec Skull Kid. Quand à Impa et moi, nous allons au Mont du Péril. Les Sages du Feu et de l´Eau étaient respectivement un Goron et une Zora. Vous êtes tous prêts?
- Oui! répondirent-ils à l´unisson.
- Alors allons-y! Faites bien attention à vous.
Tous partirent au galop, un groupe allant à droite, vers le Mont du péril, et l´autre vers le Lac Hylia, au Domaine Zora.

Pendant ce temps, Zelda arrivait par le petit chemin qui menait vers la plaine Sud. Elle vit soudainement deux groupes à cheval, l´un partant vers Cocorico, l´autre vers le viaduc d´Hylia. Elle reconnu immédiatement Link, dans son habituel habit vert, et décida de le suivre, bien décidée à comprendre ce qui arrive.
- Hooo! C´est vraiment haut ici! Ca a bien changé en trois cents ans! s´étonna Skull Kid. Il n´y avait pas de pont autrefois! Enfin, je devrais dire viaduc...
- Tu es resté dans cette forêt, sans jamais y sortir? Tout cela pendant trois siècles?
- Tu sais, mon p´tit loup, la tribu Kokiri-les enfants de la forêt, a disparu il y a bien longtemps, tout comme celle des Gerudos. Ces peuples ont sombré dans l´oubli, depuis, je n´ose pas trop m´aventurer en dehors des Bois Perdus, et puis...
Il s´interrompit soudainement, comme s´il avait senti quelque chose.
- Nous sommes suivis, p´tit loup!
- Tu en es sûr?
- Certain, et même depuis un moment!
- Regarde qui cela pourrait être, si besion est, appelle tes marionnettes.
Skull observa les alentours, mais ne vit rien. Sur ce, il prit sa trompette, souffla un coup dedans, ce qui pour effet d´appeler trois marionnettes de bois, et une troisieme en forme d´oiseau.
- Partez derrière pour voir si nous sommes pas filés, si vous voyez quelque chose d´interressant, venez m´en parler, ordonna-t-il. Quand à toi, suis les en éclaireur.
Tous partirent sur-le-champ, l´oiseau prenant de la hauteur.
- J´ignorai que tu savais faire apparaîter des oiseaux, remarqua Link, assez étonné.
- Hihihi! Tu ne vois là qu´un fragment de mes capacités, p´tit loup! Eh! Tu nous amène où là au juste, c´est pas par là!
En effet, ils étaient entrés dans la plaine Nord, et Link arréta Epona juste devant une sorte de grotte.
- C´est un raccourci, répondit ce dernier. Je l´ai souvent utilisé, ne t´inquiète pas!
- Si tu le dis...
Mal rassuré, il marcha prudemment derrière le jeune homme, sa trompette a portée de main, prêt à frapper la première chose qui s´approcherait de lui.

Pendant ce temps, de l´autre côté du viaduc, une jeune femme se faisait attaquer par des marionnetes.
- Allez vous-en! cria-t-elle, en vain.
La princesse Zelda sortit alors son épée, et frappa violemment la créature qui se trouvait derrière elle. Le coup fut si brusque et rapide que la marionnette heurta de plein fouet la paroi de pierre. Elle enchaîna avec la deuxieme en lui donnant un coup horizontal, lui coupant la tête, quand à la troisième, Zelda lui assenna un vif coup vertical, coupant la créature en deux.
- Et voilà, dit-elle en rangeant sa lame. Maintenant, je dois me dépêcher, j´ai perdu beaucoup de temps!
Cependant, elle ne remarqua pas l´oiseau qui accompagnait les créatures de bois.
Zelda éperonna vivement sa monture, filant à toute vitesse sur l´immense pont qui surplombait le Lac Hylia.
- Bienvenue chers visiteurs...Oh! Link, c´est toi! Ca fait longtemps!
- Bonjour Azor! Est-ce possible de voir le Prince Lars?
- Oui bien sûr, va demander à Aznor de t´emmener, il en sera ravi!
Tandis qu´ils longeait la rive de l´immense bassin du Domaine Zora, Skull ne cessait de jeter des regards inquiets vers les endroits les plus profonds.
- Je déteste l´eau... gémit-il.
- Etonnant. Pourtant tu n´as rien à craindre, ne t´en fait pas! Bonjour Aznor!
- Link! Ca fait un bail! Qu´est-ce que tu veux? Je sais, tu veux aller voir notre Prince, n´est-ce pas?
- Exact. Serait-ce possible d´emmener mon ami en même temps?
- Bien sûr! Allez, grimpez!
Link plongea sans hésitation, mais Skull, plus mal à l´aise que jamais, oberva l´eau avec une grande appréhension.
- Heu, il n´y a pas autre moyen?
- Allez, ne fait pas ton froussard, viens!
L´Hylien s´empara de la petite créature par la cape en forme de feuille, et le tint sous le bras, tenant l´épaule du Zora de l´autre.
- Eh! Fait attention!
Aznor prit un puissant élan, et grimpa rapidement la cascade.
- A l´aide, à l´aide, à l´aide....murmura Skull, proche de l´évanouissement.
- Voilà! Nous sommes arrivés! Il n´y avait pas de quoi être effrayé!
Le pauvre Skull Kid avait le teint légèrement verdâtre, prêt à tomber.
- On dirait qu´il n´a pas trop aimé l´acsension, ria Link. Allez Skull, viens!
- Link!! Ca fait si longtemps s´extasia Lars, totalement surexcité. QU´est-ce qui t´amène ici?
- Eh bien... Je suis venu pour te demander m´accompagner. Je voudrais t´emmener quelque part, dans une forêt, il ya une sorte de réunion, et ta présence est nécessaire.
- Je te suis! Et je te montrerai toutes les techniques que j´ai apprises! Tu vas ête étonné!
- Prince, cela n´est-il pas un peu brusqu...
Le Zora qui avait parlé n´eut pas le temps de terminer sa phrase: une puissante détonnation retentit dans la salle du trône, semblable à une explosion.

Des créatures noires, repoussantes, pourvues de puissantes griffes et de têtes de reptiles, semblables à des charognes, apparurent dans la vaste pièce. Elles répandaient une horrible odeur de putréfaction, et avaient une démarche lente et incertaine.
- Mais...Qu´est-ce que c´est? murmura Link, pétrifié. On dirait des agents du Crépuscule, mais, c´est...impossible... Xanto est mort...

Les créatures se jetèrent férocement sur l´Hylien, qui dégaina son épée et fit une roulade pour les éviter, prêt à un nouveau combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:36

Chapitre 12: Les créatures mystérieuses! Qui sont elles?

Des créatures noires, repoussantes, pourvues de puissantes griffes et de têtes de reptiles, semblables à des charognes, apparurent dans la vaste pièce. Elles répandaient une horrible odeur de putréfaction, et avaient une démarche lente et incertaine.
- Mais...Qu´est-ce que c´est? murmura Link, pétrifié. On dirait des agents du Crépuscule, mais, c´est...impossible... Xanto est mort...

Les créatures se jetèrent férocement sur l´Hylien, qui dégaina son épée et fit une roulade pour les éviter, prêt à un nouveau combat.

Ainsi, Link du combattre trois de ces bêtes; il assoma la première d´une Charge Bouclier, et lui fit un Brise-Casque pour ensuite lui planter son épée dans le dos. Il eut tous juste le temps d´apercevoir la seconde afin de lui assener un Coup Eclair meurtrier et de profiter qu´elle soit à terre pour lui faire un Coup de Grâce. Tandis que la troisième se jetait férocement sur notre héros, celui-ci sortit son arc et décocha une flèche à une vitesse folle, que la créature reçu au milieu du front, et le homme en profita pour lui faire un Coup Plongé qui envoya la bestiole de plein fouet contre le mur de la salle.
- Whaou! Link, tu es vraiment très fort! s´exclama Lars, j´espère devenir aussi fort que toi!
Mais Link ne répondit pas. Il réfléchissait. Ces créatures ressemblaient aux agents du Crépuscule, mais elles n´étaient pas-ne pouvaient l´être. Les agents du Crépuscule lançaient une sorte de cri pour ressuciter leurs congénères; or, ces bêtes qui étaient apparues ne l´ont pas fait. De plus les agents du Crépuscule n´ont jamais répandu une telle odeur de mort et de putréfaction. Mais alors, qui étaient elles?
- Dépéchons nous, Lars, nous absolument partir.
- Je te suis Link, dit ce dernier, quelque peu interloqué.
Sur ce, ils s´en allèrent rapidement, accompagnés tout de même du garde Zora qui avait assisté à la scène.

Pendant ce temps, dans le Mont du péril, les deux filles escaladèrent tant bien que mal le lieu.
- Comment Link a-t-il fait pour escalader ça? demanda Saria, en tentant de grimper sur une corniche.
- Sans doute parce qu´il est plus grand et plus fort que nous, répondit Jynna en aidant son amie à monter.
- Ouf, merci Impa.
- Appelle moi Jynna! répondit celle-ci en souriant.
- Bon, si tu veux. Nous sommes encore loin?
- Et bien, le plus dur est à venir, nous devons descendre ces corniches, puis essayer de remonter vers les sources chaudes, et fin de grimper encore et encore, jusqu´à atteindre l´antre que nous voyons, tout en haut.
- Je n´aurai pas le courage, fit Saria, dépitée, en tombant à genoux, totalement épuisée.
- Allons, un peu de volontée! Je pensais que les Kokiris, étaient courageux!
- Oui, certainement, mais pour la force nous n´avons pas été aidés!
- Vous avez besoin d´aide, mes p´tites dames?
Un Goron qui passait par là avait la scène, et c´était rapproché, le leur demanda gentiment.
- Oui, merci. Nous voudrions voir votre chef, nous avons quelque chose à lui demander, dit Jynna.
- Nous sommes des amies de Link, ajouta Saria, quelque peu impressionnée par la nouvelle carrure que les Gorons avaient aquis au court du temps.
- Oh! Vous connaissez Link, alorrs c´est encorre mieux! Grrimpez surr mon dos, on va vous aider, moi et les autrres!
Il mit Saria sur son épaule gauche, et Jynna sur celle de droite, il se mit sur son ventre, et glissa le long des corniches. Ils finirent dans ce qui semblait être une immense place, ou d´autres Gorons étaient présents.
- Tiens, bonjourr Gorr Silex! fit l´un d´eux. Mais qui sont ces jolies p´tites demoiselles?
- Elles veulent voir Morrock, notre chef, elles doivent lui demander quelque chose.
- Ah d´accorrd! Et bien je vais vous aider, c´est à mon tourr. Je vais me mettrre en boule, vous monterrez tourr à tourr surr mon dos, ensuite je vous enverrai en haut!
- Heu, vous êtes sûr? demanda Saria d´une petite voix, visiblement mal à l´aise.
- J´avoue que moi aussi, je ne suis pas très rassurée... avoua Jynna du même ton.
- Mais vous inquiétez pas! Allez grrimpez! Je vais même vous envoyer dirrectement à la grrotte du chef!
Les filles avalaèrent leur salive rapidement.
- Faites que l´on y survive, murmura Saria, qui montait sur le dos du Goron.
- Prrète? Alorrs c´est parrti!
Il se releva subitement, envoyant la pauvre Saria à une hauteur incroyable
- A l´aide!! hurla Saria.
- Oh...Saria...murmura Jynna.
- Bon, à ton tourr!
- Olàlà...Bon...Il le faut...
- C´est parrti!
La petite fut projetée aussi fort que Saria, dépassant même l´endroit où elle devait aterrir. Elle retombit, fermant les yeux.
- Je te tiens!
La petite fille les ouvrit, et vit un Goron, puis Saria.
- Co...Comment...?
- Hahaha! Ils n´allaient pas nous laisser comme ça! ria Saria. Un Goron m´a vue en train de "voler", alors il m´a réceptionné!
- Vous avez eu de la chance que je sois là! L´entrrée est juste ici!
- Nous vous remercions de votre aide, dit Jynna en s´inclinant légèrement.
- Mais c´était tout naturrel!
Les deux fillettes entrèrent dans la salle. La pièce était vaste, avec une sorte d´arène au centre.
- Des visiteurrs! Ils se font rrarres en ce moment! fit un immense Goron, avec une carrure semblable à celle d´un énorme rocher.
- Heu... Vous êtes le chef des Gorons? demanda timidement Saria.
- Oui! C´est moi Morrock, le grrand chef des Gorrons! Qu´est-ce que des p´tites demoiselles font ici?
- Et bien, on voulait vous demander...
- Si vous accepteriez de nous suivre pour aller à...
- Une réunion, rassemblant les chefs des différents peuples.
- Bien sûrr! Gorr Gobalt!
- Oui? fit le doyen.
- Je parrt en voyage avec ces demoiselles, et j´ignorre quand je rreviendrrai!
- Bien!
La descente fut moins pénible que la montée, aussi, il furent rapidement arrivés en bas. Pour plus d´aisance, les deux filles galopaient à cheval, tandis que Morrock les suivait en faisant des roulés boulés. Lorsquelles arrivèrent au lieu de rendez-vous, Link était déjà là, avec le Prince Lars.
- Vous avez mis beaucoup de temps, dit Link en souriant.
- Ca n´a pas été facilé! Nous aurions dû inverser les rôles!
- Hihihi! C´est pourtant toi qui a dit comment se répartir! remarqua Skull Kid, prit d´un fou rire.
Mais alors que Saria allait repliquer, Une lumière intense et sombre, suivie d´une forte détonnation, surgit de nulle part. Des créatures, les mêmes qui étaient apparues au Domaine Zora, sortirent de la lumière.

Instinctivement, Link, Jynna et Saria descendirent de cheval, et dégainèrent leurs épées. Jynna tira une lance a double lames de sa cape, et Saria une sorte de sabre. Tout trois dos à dos, faisaient face aux immondes bestioles- six en tout- prêts à combattre.
- Six. Deux pour chacun, murmura Link.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:43

Chapitre 13: La chute de Link.

Instinctivement, Link, Jynna et Saria descendirent de cheval, et dégainèrent leurs épées. Jynna tira une lance a double lames de sa cape, et Saria une sorte de sabre. Tout trois dos à dos, faisaient face aux immondes bestioles- six en tout- prêts à combattre.
- Six. Deux pour chacun, murmura Link.

Les monstres se jetèrent sur le trio avec férocité. Comme l´avait prévu Link, les immondes bestioles, se séparèrent en trois groupes. Alors que l´une d´elles allait le lacérer d´uun coup de griffes, le jeune Hylien fit une roulade de côté pour se retrouver derrière son adversaire, et lui asséner un puissant et mortel Coup à Revers, puis profita de l´occasion qu´il soit dans les airs pour faire une Attaque Sautée sur le second, qui se fit tailladé le corps. Etrangement, le sang qui coulait n´avait comme qui dirait rien de... naturel... Ce sang était noir, mais donnait des reflets d´un rouge sombre, avec une légère brillance.
Saria et Jynna se débrouillaient bien songeait Link. La Kokiri fit une sorte de feinte, en disparaissant dans un tourbillon de feuilles et de vent, pour réaparaître de la même façon, derrière son ennemi, et ainsi lui planter le sabre dans le dos. La seconde créature tenta de lui mettre un coup de patte, mais la fillette esquiva et riposta par une Attaque Sautée, coupant le bras du monstre, et enchaina en lui tranchant la gorge.
Quant à Jynna, sa lance à double lame lui procurait un excellent avantage; après avoir coupé les bras de son adversaire en un seul coup, elle lui trancha la tête, puis, instinctivement, fit un vif coup en arrière, transpersant le ventre de son opposant.
- Wahou! Vous êtes vraiment forts tous les trois! s´extasia Lars, qui avait regardé la scène de combat avec beaucoup d´attention.
- Et bien, heu... Merci, dit Link en souriant.
Saria et Jynna répondirent en rougissant.

Ils reprirent la route, toujours sur leurs gardes, et enfin ils arrivèrent aux Bois Perdus. Skull Kid les guida, puis ils finirent par s´arrêter dans ce qui était autrefois la salle du Temple du Temps.
- Etrrange, remarqua Morrock, je ne vois de chefs de clan nulle parrt. Sont-ils en rretarrd?
Link jeta en regard en biais à Jynna et Saria, comme pour dire: "quelle réunion?" .
- Il fallait bien trouver quelque chose pour le convaincre suffisament, répondit Jynna le plus bas possible.
- Bon, Prince Lars, Chef Morrock, déclara Saria d´un ton assuré, nous devons vous avouer la raison de cette venue. En fait, il n´a jamais été question de réunion de chefs de peuples. Nous vous avons fait venir ici pour la simple raison que vous êtes de lointains descendants et héritiers des Anciens Sages d´Hyrule. Récemment, j´ai senti un mal se répandre dans le Royaume d´Hyrule. Il est temps désormais de voir si vous êtes les vrais héritiers des Sage de Feu et d´Eau.
Elle sortit alors d´une de ses poches une orbe verte, de la même couleur que ses cheveux. L´objet se mit à briller fortement, forçant la petite assemblée à fermer les yeux sous l´intensité de la lumière projetée. Elle cessa aussi vite qu´elle fut apparue.
- Oui! J´en était sûre!! s´exclama Saria, folle de joie. Maintenant, je suis certaine que vous êtes bien les descendants des Anciens Sages! Il manque cependant deux Sages; celui de l´Esprit et celui de la Lumière. Malheureusement, je ne voie pas qui ils pourraient être... ajouta-t-elle, la mine soudain triste et découragée.
Morrock s´avança vers elle, se frappant la poitrine.
- Ne t´en fait pas. Désorrmais, je suis conscient de ma perrsonalité, je vous aiderrai- au pérril de ma vie- à trrouver les autrres élus!
- Merci, mais finalement, je pense que nous ne seront pas obligés d´être six. De toute façon, je viens juste d´y songer, mais Impa n´est là uniquement parce qu´elle s´est réincarnée. Moi je suis de ce monde, car mon esprit a dormi pendant trois siècles. Et si Vous et Prince Lars êtes ici, c´est parce que Ruto est sorti vivante de la bataille, et que Darunia avait un fils, donc une descendance.
Un silence s´installa. Sur six Sages, quatre ont pu rester "vivants" durant toutes ces années. Les deux derniers n´ayant pas de famille pour perpétuer le titre de Sage...
- Allons quand même au Désert Gérudo, c´est là le but de mon plan, reprit Saria, rompant le silence devenu pesant.
- Bien, dit Link. Vous êtes tous d´accords?
- Bien sûrr! répondit Morrock d´une voix forte, se frappant la poitrine.
- Je n´y vois aucun inconvénient, fit Jynna en souriant.
- Je suis partant!! s´écria Skull Kid en sautant sur place en brandissant sa trompette.
- Pourquoi ne pas aller jusqu´au bout, nous sommes déjà si loin! répondit Lars.
- Alors dans ce cas, allons-y! termina Saria, soudain joyeuse. Skull, tu es prêt?
- Je n´attendais que ça!
La Kokiri porta son Ocarina à ses lèvres, Skull Kid faisant de même avec sa trompette. Ils entonnèrent alors une mélodie, qui, songeait Link, ressemblait à celle qu´il avait déjà hurlé dans le Crépuscule, sous sa forme de loup.

Une lumière intense apparut alors, d´une couleur orangée, et en un instant, tous furent transportés dans le Désert Gerudo.
- Impressionnant! complimanta Lars, mi- émerveillé, mi-impressionné.
- Merci, fit Saria, les joues rosissantes. Nous devons maintenant aller en haut de la Tour du Jugement.
Par chance, la téléportation les avait fait atterir devant l´entrée de l´immense Tour.
- Cette fois, c´est moi qui vous guide, déclara Link.
- A toi l´honneur!
Dans l´immense temple, notre héros guida le petit groupe, évitant les pièges et les sables mouvants. Par chance, tout les monstres qui pervertissaient l´endroit avaient disparu, apparemment après la défaite de Ganondorf. Lorsqu´ils entrèrent dans la salle où l´Hylien avait combattu et vaincu Humbaba, tous furent saisis d´admiration. Enfin, ils arrivèrent aux escaliers qui menaient vers le sommet du "donjon". Mais à peine se furent-ils approchés de l´énorme rocher, au centre de la Salle du Miroir, que de nouveau, une lumière d´un noir profond surgit de nulle part, suivi de la même forte détonnation. Les créatures étaient encore plus nombreuses que la dernière fois, elles devaient être plus d´une vingtaine.
- Rassemblez vous! cria Link.
Ainsi, celui-ci, Saria et Jynna se retrouvèrent de nouveau dos-à-dos, parés à combattre. Les monstres se jetèrent alors sur les trois jeunes gens, qui ripostèrent de toute leurs forces, mais ils étaient trop nombreux. Morrock participa alors au combat. D´un puissant coup de poing, il fit faire un vol plané à trois Charognes ( c´est le nom que Skull Kid leur a donné lorsqu´ils marchaient vers les Ruines du Temple du Temps); Lars sortit son arc, et décocha deux flèches à une vitesse folle. Mais les Charognes restaient quand même trop nombreuses.
- Essayez de les rassembler en un seul groupe, il sera plus facile de les vaincre de cette façon! cria Link à ses compagnons. Mais ce moment d´inattention lui fut fatal.

(
http://www.radioblogclub.[...]ction%20de%20Laputa )

Par malchance, les Charognes l´avait attiré au bord de la Tour. Une des créature le poussa violemment dans le vide. Il tenta de se rattraper en prenant le bras de l´un des monstres, mais prit dans l´élan de la chute, Link ne fit que l´entraîner avec lui. Dans un hurlement ( étrangement semblable à celui d´un loup), il tomba du haut de l´immense Tour du Jugement.
- LINK!!! cria Saria de toutes ses forces. NON!
La Charogne qu´elle était en train de combattre la repoussa violemment, elle remarqua soudain qu´ils étaient encerclés par leur opposants.

Une lumière noire apparut alors, les enveloppa, et disparut, laissant la Salle du Miroir vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Dim 20 Juil - 23:44

Chapitre 14 : Retour au Crépuscule ! Le nouvel ennemi…dévoilé ?

Par malchance, les Charognes l´avait attiré au bord de la Tour. Une des créatures le poussa violemment dans le vide. Il tenta de se rattraper en prenant le bras de l´un des monstres, mais prit dans l´élan de la chute, Link ne fit que l´entraîner avec lui. Dans un hurlement ( étrangement semblable à celui d´un loup), il tomba du haut de l´immense Tour du Jugement.
- LINK!!! cria Saria de toutes ses forces. NON!
La Charogne qu´elle était en train de combattre la repoussa violemment, elle remarqua soudain qu´ils étaient encerclés par leur opposants.

Une lumière noire apparut alors, les enveloppa, et disparut, laissant la Salle du Miroir vide.

- Mais où sommes-nous ? demanda Lars, en proie à une certaine peur.
- En ce moment, on est dans une prison, et heu…. Sinon je sais pas où on est ! répondit Skull Kid, assit dans un coin, apparemment très occupé à astiquer sa trompette. En tout cas, on est pas à Hyrule !
- Je n’en peux plus ! Je veux sorrttirr ! grinça Morrock, occupé à faire les cent dans la cellule, frappant de temps à autre les barreaux de leur geôle.
- Du calme, chef Morrock ! dit Saria calmement, nous devons attendre et réfléchir, c’est la seule chose que nous pouvons faire ! A moins que vous ne soyez décidé à vous briser de nouveau les mains sur ces barres.
En effet, plus tôt, Morrock avait décidé de défoncer la porte à coup de poing, sans grand succès, hormis une sorte de fracture à la main droite, et une remontrance de la part de la Charogne qui avait poussé un hurlement pour le faire taire. Ce qui n’avait pas arrangé son humeur, déjà très brûlante.
- Je suis plutôt d’accord avec Saria, répartit Jynna. Restons calmes, si nous nous énervons, cela ne fera qu’empirer.
- Regardez ! chuchota Lars, montrant la porte de la salle.
Celle-ci s’ouvrit, et quatre Charognes entrèrent, suivie d’une autre créature, quelque peu effrayante. Cette dernière faisait la même taille que le chef Goron, mais elle était courbée, marchant presque à quatre pattes. Elle avait de grandes et puissantes griffes, une crête partant de son museau, se divisant en deux autres, qui s’arrêtaient en bas du cou, tandis que celle du milieu- la plus impressionnante- continuait jusqu’au bout de sa queue, laquelle possédait une sorte de lame. Il portait une simple tunique à col roulé assez dégagé, laissant voir un trousseau de clef attaché comme un collier avec une cordelette. Il avait également un sabre accroché à son dos grâce a une ceinture de cuir en bandouiller.
- Le mAîtRe vEuT vOus VoIr, annonça la créature dans un grognement grave et profond, mais parfaitement audible. NoUs alLons vOus y cOndUiRe. Et reStez trANquIlles !
Le monstre prit son trousseau, en retira une clef, et ouvrit la cellule. Aussitôt, il s’empara fermement du bras de Saria, tandis que les Charogne empoignait les compagnons. Même Morrock ne peut résister à l’étreinte étonnante de ces bestioles. Quant à Skull Kid, il se laissa faire comme si on l’emmenait en promenade ; c’est incroyable à quel point il peut être décontracté songea la jeune Kokiri.

- « Nous devons sûrement être dans un château », pensa Saria, en regardant les immenses colonnes de pierre, alors qu’ils traversaient un couloir gigantesque, donnant une vue au dehors du bâtiment.
La petite faillit lâcher une exclamation de surprise. Elle ignorait où ils avaient atterri, mais ce n’était certainement pas Hyrule. Tout le paysage était plongé dans une lumière d’un magnifique rouge flamboyant, donnant une agréable impression de chaleur. La lumière du « jour » teintait les nuages d’une jolie couleur mauve, proche du noir, comme si les cinq amis assistaient à un coucher de soleil, mais à un coucher de soleil permanent. Les paroles du monstre qui retenait la jeune fille la tira de sa rêverie.
- NoUs y sOmMes, annonça-t-il.
Ils se trouvaient maintenant devant une immense porte- ouverte- donnant dans une vaste salle, ornée de colonnes de pierre noire. Au bout de l’immense pièce se trouvait un trône, avec une personne dessus.
- Je vous souhaite la bienvenue ! s’exclama l’inconnu d’une voix enjouée, je vous attend depuis un moment déjà !
- Qui êtes vous ? l’apostropha Jynna, avant même que son amie n’ait ouvert la bouche.
- Oui… Il est assez impoli de ne pas se présenter, fit l’autre en s’inclinant courtoisement vers l’enfant. Mon nom est Ganondorf, seigneur du Crépuscule Nord.

- Ganondorf… ? Murmura Saria. C’est…imp…impossible… Ganon est mort… Link l’a tué… Je ne peux pas y croire… Non je n’y crois pas !!
- C’est pourtant la vérité, mon enfant. Sache que je suis un Elu des déesses, elles m’ont choisi pour représenter la Force.
- Mais...pou…pourquoi nous avez-vous amenés ici… ? Où sommes-nous ?
- Nous sommes dans le monde du Crépuscule ! Annonça fièrement Ganondorf. Plus précisément dans la parcelle Nord. Et si je vous ai amenés ici, c’est parce que j’ai besoin de vous.
- Le Seigneur du Mal, besoin de l’aide de simples enfants comme nous ? demanda Saria d’un ton sarcastique, un sourire étrange aux lèvres, voilà qui relève de l’extraordinaire !
- C’est pourtant vrai, répliqua celui-ci. En fait, ma Triforce m’a quitté, pour aller vers un autre élu. Je n’ai plus autant de pouvoir qu’avant, et cela m’a bien changé. Mais il me reste encore quelques tours, notamment invoquer des créatures dans le monde lumière, et les ramener ici.
- Votre Triforce vous a quitté ? Impossible ! lança Jynna. Lorsqu’une personne porte la Trifirce, il est impossible qu’elle quitte la personne à laquelle elle est liée !
- Que peux-tu en savoir ? demanda le Gerudo. Ce n’est pas toi qui est une élue. Sachez que je suis sincère. Croyez moi. Si je voulais vous tuer, je l’aurais fait depuis longtemps.
- Il n’a pas tort, murmura Skull Kid à Saria. Ganon est redoutable, s’il voulait vraiment notre peau, il nous aurait envoyé au paradis depuis un bon moment !
- Bon, je vous crois, lâcha Saria d’un ton un peu amer. Maintenant, pouvez vous me dire ce qu’est ce mal qui grandit en Hyrule ? Je l’ai senti il y a un certain temps. J’ai voulu réunir les Anciens Sages, mais….les évènements ont voulu que nous nous retrouvions ici. A moins que vous pouvez nous dire ce que signifie tout cela ?
- Et bien…. Hésita Ganon, il semblerait que ce soit… Xanto, l’Usurpateur.
- Jamais entendu parler !
- Bien sûr que tu n’en à jamais entendu parler. J’ai offerts mes pouvoirs à Xanto afin qu’il se venge des autres. Il a lancé une malédiction à la Princesse Midona, Qui règne sur tout le reste du Royaume du Crépuscule. Il a tenté par tous les moyens de tuer Link, mais lorsque je me suis retrouvé avec cette épée plantée dans corps, l’image de cet Usurpateur m’est apparue. J’ignore comment il a fait, mais c’est lui qui m’a privé de ma vie…et sans doute de ma Triforce, il s’est comme qui dirait « réincarné » dans mon corps, ou plutôt dans mon esprit. Mais j’ai pu revivre. Désormais, nous sommes alliés. Et vous devez me croire.
- Humpf ! renifla la petite Kokiri d’un air dédaigneux, un Seigneur du Mal, ayant pour seule ambition de conquérir Hyrule, et quasi-totalement invincible, demande de l’aide à ses ennemis jurés ! Je trouve ça un peu trop tiré par les cheveux mais… J’accepte !
- Voilà qui me rassure, fit Ganondorf dans un soupir de soulagement. Maintenant, laissez moi vous faire visiter ce château, c’est la moindre des politesses.

Le soleil était à son plus haut axe lorsque Link voulu enfin ouvrir les yeux. Le soleil tapait si fort qu’il l’aveuglait. L’Hylien voulut tourner la tête et vit le cadavre de la Charogne à quelques mètres de lui. Il se rendit compte qu’il se trouvait près du campement abandonné des gobelins, dans le Désert Gerudo.
- Tu es enfin réveillé, dit une voix qui lui semblait familière, apparemment amusée. Je me demandais même si tu n’étais pas mort !
Le jeune homme se releva brusquement, regarda autour de lui et vit….
- Alors, tu te sens mieux, maintenant ? demanda Zelda avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:28

Chapitre 15: Première confrontation! Le pouvoir de la Forêt!!

Le soleil était à son plus haut axe lorsque Link voulu enfin ouvrir les yeux. Le soleil tapait si fort qu’il l’aveuglait. L’Hylien voulut tourner la tête et vit le cadavre de la Charogne à quelques mètres de lui. Il se rendit compte qu’il se trouvait près du campement abandonné des gobelins, dans le Désert Gerudo.
- Tu es enfin réveillé, dit une voix qui lui semblait familière, apparemment amusée. Je me demandais même si tu n’étais pas mort !
Le jeune homme se releva brusquement, regarda autour de lui et vit….
- Alors, tu te sens mieux, maintenant ? demanda Zelda avec un sourire.

- Zel... Zelda..? Mais comment est-ce possible...? demanda Link, totalement abasourdi.
- Tu m´as l´air un peu désorienté! ria la Princesse. Pour tout te dire, je vous ai suivi depuis que tu es venu me rendre "visite" au chateau!
- Depuis tout ce temps? murmura l´Hylien. Mais pourquoi?
- Pourquoi? Tu me demandes pourquoi? Parce que je n´apprécie pas trop que l´on me laisse sur le seuil d´une porte sans que l´on me dise une explication!
Le jeune homme tenta de se remémorer, puis....
- Oh oui c´est vrai, excuse-moi.
- Tu as une drôle de façon de t´excuser! Mais bon, ce n´est pas grave, nous ferions mieux de bouger un peu, ajouta-t-elle, il commence à faire chaud!
Elle aida Link à se relever, et ils partirent à la recherche d´un coin d´ombre.
- Dis-moi Zelda...
- Oui?
- Peux-tu me dire pourquoi tu es dans cet accoutrement?
L´Hylienne s´arrêta soudainement, le teint virant au rouge. Elle avait complètement oublié à quel point des habits si légers pouvaient donner l´impression d´oublier qu´on les portait.
- Eh bien heu, c´est.... hum hum... Comment dire.... bégaya-t-elle, extrèment génée, en se tordant les doigts, c´est... C´est une tenue que j´ai fait faire pour les grands voyages... Lorsque l´on est à cheval et en robe, il n´est guère simple de bien s´asseoir... Alors heu... J´ai fait créer ces vêtement pour remédier à ce problème...
Elle avait le tenit plus rouge que jamais, et surtout de plus en plus génée. Link le vit bien, et décida de changer de sujet.
- Bon ,que faisons-nous maintenant? J´ai perdu mes amis, ils sont en haut de la Tour.
- Et bien, nous pourrions...
Mais la princesse n´eut pas le temps de finir sa phrase. Une puissante détonnation retentit, suivie d´une lumière noire, faisant apparaître quatre Charognes et un autre monstre, à l´apparence reptilienne, portant une tunique a col roulé dégagé, un trousseau de clés pendant à son cou, formant un collier, et il tenait un sabre aux proportions étonnantes. Link dégaina sa fidèle Excalibur, tandis que Zelda sortit de sa cape une épée étrange: la lame était pliée vers le centre, donnant à l´arme un aspect similaire à celui d´un boomerang. Les quatre Charognes se jetèrent sur les deux jeunes gens, le reptile restant retrait.
- Attention Link!
Zelda lança "l´épée" de toutes ses forces, et cette dernière tournoya, exactement comme le ferait un boomerang. L´arme atteignit deux des créatures au niveau du trose, les tuant sur le coup.
- A mon tour! fit Link.
Il concentra l´énergie dans son épée, et sauta pour faire un excellent Coup Plongé aux deux autres qui furent propulsés quelques mètres plus loin, sous la puissance de l´attaque.
- Et voilà! Il n´en reste plus qu´un!
Zelda envoya de nouveau son épée-boomerang, tandis que Link décochait une flèche explosive. La créature brandit alors son long sabre, deviant la direction de l´épée, et faisant exploser la flèche-bombe. Elle eut alors un sourire, montrant d´impressionnants crocs.
- VoUs vOuS bAttEZ bIEn pOuR dEs hUmAIns, dit alors le monstre.
- Quoi? Il parle? s´étonna Zelda, décontenancée.
- VoUS allEZ mE suIvRE genTImENt, afin de vOuS prEsenTER mOn maÎtRE.
- Et pourquoi on le ferait? lança Link.
La bestiole eut un ricanement, montrant de nouveau ses étonnants crocs.
- Hm, Hm, Hm... Mon mAïtRE savAIt que vOUs ne VoUs lAISseriEZ pas fAire, c´est PoUrquOI il m´a dIt de fAIrE CA!
De sa tunique, il sortit une sorte d´orbe noire, et s´élança sur les deux Hyliens. Avant même qu´ils aient pu faire un geste, la bête était juste davant eux, et brandit son orbe, qui dégagea une intense luimère noire.
Lorsqu´elle se fut dissipée, il n´y avait plus personne.

- Votre palais est impressionnant! s´extasia Saria, alors que Ganondorf leur montrait l´immense court qui précédait la sortie du chateau. Mais vous devez vous ennuyer, en un pareil endroit!
- Sachez, expliqua-t-il, que ces temps-ci, je n´ai plus à m´ennuyer, avec toutes ces attaques. Il ne se passe pas un jour sans qu´un agent du Crépuscule ne se téléporte pour venir me tuer; c´est peine perdue bien sûr. D´ailleurs, maintenant que vous êtes là, mon plan pour vaincre Xanto peut désormais commencer.
- J´en étais certaine! s´écria Saria, s´écartant le plus possible du Gerudo, vous voulez vous servir de nous!
- Mais pas du tout. Seul, Xanto me tuerais. Je vais vous expliquer. La Triforce de la Force est la plus puissante des Trois, chacun de ces Triangles renferme un puissant pouvoir, que seul leur détenteur peut éveiller. La Triforce de la Sagesse permet à son détenteur de guérir les malédictions, maladies ou autres, même de connaître l´origine d´une malédiction. Celle de la Force peut augmenter le pouvoir magique, la résistance de la personne. C´est grâce à cette Triforce que j´ai pu survivre à mon exécution. Celle du Courage, elle, peut faire changer l´apparence du détenteur en un nimal, ou même de renforcer la puissance d´une arme. Xanto à réussi, par un acte de magie puissante, à me voler ma Triforce, je n´ai plus que mes pouvoirs normaux désormais, et donc seul, je ne peux rien faire, mais avec des ANciens Sages...
- Je comprend, dit soudain Jynna, les Anciens Sages possèdent des pouvoirs variés, et très puissants. En vous alliant avec notre puissance, vous espériez vaincre Xanto une bonne fois pour toute. C´est ça?
- Oui, admit Ganondorf, maintenant que vous savez tout, nous pouvons...
Il n´eut pas le temps d´achever sa phrase. Une forme noire venait d´apparaître dans le ciel couleur flamme. Cela ressemblait à une sorte de losange, avec une spirale rouge au milieu.
- POUSSEZ-VOUS! hurla Ganondorf.
Tous firent une esquive, juste à temps, car un groupe de sept Agents du Crépuscule venaient d´apparaître, juste dans l´axe du Portail de Téléportation.
- J´espère que vous êtes prêts, fit le Gerudo. Le combat commence!
Saria dortit son sabre, Jynna tira sa lance, juste à temps pour transpercer un Agent qui allait lui mettre un coup de poing. La petite Kokiri disparut dans un tourbillon de feuilles, pour réaparaître derrière deux autres et leur asséna un coup de sabre horizontal meurtrier. Morrock s´occupa de mettre de violents coups de poing à quiquonque s´approchait, les envoyant sur plusieurs mètres sans les tuer pour autant, malgré la force des coups. Lars, quant à lui, se faisait assaillir par trois créatures, après s´être fait privé de sa petite épée. L´un de ses adversaire l´attrapa, et il disparu dans un tourbillon de petits carrés noirs.
- LARS!! s´écria Saria, occupée à parer les coup de points que son opposant lui donnait.
Dans un hurlement de rage, Morrock se jeta sur les monstres, et envoya deux voler contre une fontaine, qui s´effondra sous le choc. Mais cet instant d´inattention lui fut fatal. La troisième créature se jeta sur le dos du Goron, le faisant également disparaître dans un nuage de petits carrés noirs.
- Non, pas Morrock, murmura Saria.
- Oho, nous avons un petit problème, dit Ganon, désignant les créatures. Nous sommes encerclés!
Mais cela ne semblait pas l´affecter pour autant. Au contraire, un sourire se dessina sur son visage.
Bon, écoutez-moi, rassemblez vous autour de moi, je sais ce qu´il veulent. Ils veulent nous emmener le voir; ils ont besoin de moi, toi, dit-il en ragardnt Saria, de et Jynna.
- Ben et moi?? protesta Skull Kid. J´existe!
- Il est vrai que tu as un pouvoir ancien, admit le Gerudo.
Les créatures se jetèrent alors sur le quatuor, les téléportant dans une volée de petits carrés noirs.

- NoUs y sOmMes, dit la créature.
- Mais... C´est le Crépuscule! remarqua Link.
- ExaCt. Mon maÎtRE est pArtI coMbATtrE l´EnnEMI, suivez Moi et déPEcheZ vOuS!
- Je ne comprend pas très bien, intervint Zelda, prise au dépourvu par l´évènement.
- Mon MaÎTre est pArTI au pALais du CréPuSCUle, avEC des jEUnes gENS, afIN de PouVOIr vAINcre NoTre ennEmI, expliqua le monstre.
- Palais du Crépuscule... marmonna Link, pensif.
- Tu connais cet endroit? demanda la Princesse.
- Oui, c´est le lieu où moi et Midona avont combattu...
Il se tut, la peur montant dans sa tête, et sur son visage. Impossible, c´était tout à fait impossible.
- Xanto, fit Link d´une voix blanche. Non....
- C´eST lA pUre véRiTE, assura le reptile en hochant la tête, Mon mAÎtrE eST pARti le cOmbATre avec de JeuNES eNFants, expliqua-t-il. NouS deVons NoUs dépEcHer, d´ailleurs. Le ChATeau ESt en HAut de la cOLiNe QuE vOuS voYEz.
- Dans ce cas, allons-y!! s´écria Link. Zelda, tu es avec nous?
- Bien sûr!
Tous trois partirent en courant vers le Palais du Crépuscule, où Ganondorf, Saria, Jynna et Skull Kid se trouvaient déjà.
- Hin hin hin, tu as bien calculé ton coup, Ganondorf, tu avait préparé ça depuis le début, n´est-ce pas? demanda Xanto dansun ricanement froid.
- C´est lui Xanto? Demanda Saria.
- Oui, répondit Ganon, il n´en à pas l´air, mais il est extrèmement puissant.
La pièce dans laquelle ils avaient atterri étaient immense, et une lumière légère et bleu semblait flotter dans la salle. Xanto se leva, et tira deux lames de ses manches.
- Tu n´es pas venu pour discuter que je sache. Soit. Alors montrer moi ce que les Anciens Sages savent faire!
- Comme tu voudras! s´écria Skull Kid.
Il souffla dans sa trompette, déclanchant une mini-tornade de feuilles autour de lui, le cachant entièrement des autres. Lorsque le vent se fut dissipé, Skull Kid était beaucoup plus grand, égalant la taille de Ganondorf. Le Kokiri se jeta sur Xanto, sa trompette brandie. Le " Twylien" (car c´est comme cela que se nommaient les habitants du Crépuscule) esquiva le coup, et repoussa violemment son adversaire.
- Skull!! s´écria Saria.
- A mon tour! se décida Jynna.
Elle tira sa double lance de sa cape, et sauta sur son adversaire. Xanto répliqua par un coup, mais la jeune Hylienne esquiva habilement, pour riposter avec un judicieux coup horizontal, que le Twylien esquiva au dernier moment, et riposta lui aussi en mettant un coup au ventre de la jeune fille, qui se fit propulsée quelques mètres plus loin.

(
http://www.radioblogclub.[...]zelda/Zelda%20remix )

- Jynna... non pas toi, fit Saria, tétanisée.
Elle ne pouvait plus bouger, Xanto, par sa seule apprence, la paralysant sur place. Mais une pensée, au fond de son esprit, tentait par tout les moyens de la faire réagir. "Tu es une Sage" fit la voix. "Mais il est trop fort" répondit Saria" . "Alors tu préfères voir tes amis mourir, les Kokiris sont pourtant un peuple courageux". La voix avait gagné. Alors que Ganon se faisait repousser par une attaque magique de Xanto, la petite Kokiri serra les points, prête à venger Morrock, Link (qu´elle croyait mort), et Lars.
- Xanto! Vient par là, viens m´affronter si tu l´oses!!
Il se délaissa de Ganon, a demi sonné par la boule magique que le Ywylien lui avait envoyé.
- Mais c´est vrai, c´est à ton tour!
Il s´approcha de la jeune fille, de sa démarche lente, ses lames prêtes. Saria leva ses mains vers le plafond, et soudain, une sphère de lumière verte apparut, et brilla intensément. Eclairant toute la salle de son éclat. Puis la sphère disparu, laissant place à un arc assez grand, ainsi qu´un carquois. Saria prit une flèche, visa Xanto, qui s´approchait toujours aussi lentement.
- Voilà pour toi, Xanto!! cria Saria de toutes ses forces.
Elle récita alors une sorte d´incantation.
"Grands esprits de la Forêt,
Vous qui m´avez élue pour vous représentez,
Incarnez votre force pure dans cette flèche,
Afin de vaincre toute force maléfique!!!"
Des rayons d´une éclatante couleur verte surgirent alors de nulle part, et entrèrent dans la flèche, comme si elle se chargeait en énergie magique. Les rayons s´estompèrent, laissant place à une brillance verte intense.
- PREND CA!!!
La flèche partit à une vitesse fulgurante, créant une spirale verte d´une intense luminosité. Lorsqu´elle atteignit sa cible, une explosion surpuissante retentit, créant une immense sphère de lumière verte.
- GYAHAAAAAAARRRGHHH...!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:29

Chapitre 16: Le véritable ennemi dévoilé! La vérité sur la Triforce!

Des rayons d´une éclatante couleur verte surgirent alors de nulle part, et entrèrent dans la flèche, comme si elle se chargeait en énergie magique. Les rayons s´estompèrent, laissant place à une brillance verte intense.
- PREND CA!!!
La flèche partit à une vitesse fulgurante, créant une spirale verte d´une intense luminosité. Lorsqu´elle atteignit sa cible, une explosion surpuissante retentit, créant une immense sphère de lumière verte.
- GYAHAAAAAAARRRGHHH...!!!

Ce cri perçant, inhumain, resonna dans l´immense salle qui gardait encore des reflets de la lumière du sort de Saria, cachant Xanto, qui poussait un hurlement de douleur assourdissant. Lorsque la lumière disparu totalement, la stupeur s´empara de Jynna, Skull Kid, Ganondorf et de la jeune Kokiri: Xanto était encore là! Mais il était accompagné d´une autre personne: elle portait un long manteau noir, surmonté d´une capuche, dissimulant son visage; on pouvait apercevoir sous ses longues manches flottantes ce qui semblaient être l´extrémité de pattes griffues. L´être qui s´imposait était immense, dépassant sûrement Ganondorf de trente centimètres. Sous son manteau ouvert, on pouvait voir une sorte de longue robe, ressemblant à celle d´un sorcier-mage, que Jynna avait déjà vu dans un livre, dans la bibliothèque du chateau d´Hyrule. Le manteau, ainsi que la robe, étaient ornés d´un symbole- deux spirales qui se joignaient au milieu par une flamme, barrée par une tête de dragon. Ce nouveau venu tenait également un bâton dans sa main droite, la gauche étant levée comme pour le protéger.
- Hm, hm, hm, hm.... Vous êtes plutôt doués, à ce que je vois... dit-il d´une voix parfaitment calme, mais on percevait un ton rauque, reptilien, dans ses paroles.
- Qui êtes vous? l´apostropha sèchement Saria, ne laissant rien de sa stupéfaction.
- Tu es bien téméraire, murmura l´inconnu, mais suffisament fort pour être entendu. Je dois vous avouer... Je ne pensais pas que vous gagneriez aussi facilement... Je me dois de vous féliciter.
- Cela ne répond pas à ma question, répondit la Kokiri d´une voix glaciale- chose étonnante chez elle, d´ordinaire si calme.
Son arc était tendu, elle était prête à envoyer une second flèche magique.
- Si cela peut te faire plaisir... Autant connaître le nom de celui qui vous tuera... Mon nom est Kazan, je suis le Maître des Ténèbres.

Le silence regna pendant de longues seconde dans la salle du trône.
- C´est stupide! vociféra Ganondorf en se relevant. C´est moi le maître des ténèbres! Tu n´es qu´un usurpateur, comme l´a été Xanto!
Le dénommé Kazan se tourna lentement vers le Gerudo.
- Toi, le Maître des Ténèbres? murmura-t-il.
Soudain, il éclata de rire, un rire glacial, sans joie.
- Hahahaha!! Voilà bien longtemps que je n´ai rien entendu de si amusant!
Bien que son visage fut caché par son capuchon, deux lueurs rouges apparurent... Il leva une main, et retira d´un geste son manteau ainsi qua sa capuche, révélant son identité. La seule vue de sa tête suffisait amplement pour deviner que cette créature était une sorte de reptile. Il ressemblait vaguement à un Stalfos, sans en être un pour autant. Un longue gueule, où plusieurs dents aiguisées dépassaient, une étrange cheveulure dorée, comme nuancée d´un noir bizarrement lumineux, et deux yeux noirs, nuancées d´un lueur rouge, voilà à quoi ressemblait Kazan. Mais, pire que tout, c´était l´étrange aura qui émanait de lui, une aura de puissance magique glaciale, qui pourrait geler sur place tout ce qui se trouvait à proximité.
- Hnn, hnn, hnn... Sache que tu n´es qu´un simple usurpateur, toi aussi. Tu n´es qu´un simple Elu des Déesses. La seul source de ta puissance, c´est cette puérile Triforce. Triforce qui est mienne maintenant. Force, Courage, et Sagesse... Lorsque j´aurais réuni ces trois puissances, la porte qui me mènera à la puissance s´ouvrira alors...
- Que veux tu dire? demanda Jynna.
- Je ne devrais pas, mais... Comme vous allez mourir... Je vais vous dire mes plans.
Il prit une inspiration, lente forte, renforçant son aura glaciale et invisible.
- Sachez que j´en sais plus que vous tous sur cette Triforce. Comme vous le savez, la Triforce a été créée par les trois Déesses Créatrices, Din pour la force, Farore pour le courage et Nayru pour la Sagesse. Chaque déesse choisi une personne pour représenter son pouvoir, on appelle ces personnes des "Elus des Déesses", en l´occurence toi- Ganondorf, la Princesse Zelda, et Link. la Triforce renferme le pouvoir des déesses, donc chacune contient un potentiel magique très puissant. Cela dit... cette puissance peut varier selon la personne choisie... Par rapport à nous- la Tribu Oubliée des Kuragari, la Trifore est un pouvoir futile, mais voyez-vous, avec des recherches poussées, j´ai apris des choses intéressantes... Nos ancêtres avaient un pouvoir, capable "d´absorber" la Triforce d´un Elu, malheureusement, ils n´ont jamais pu l´utiliser; mais étant un descendant des ces ancêtres, j´ai apris à me servir de ce pouvoir. Mais ce n´est pas tout: la Triforce semble être la clef pour accéder à une puissance démoniaque: quiqoncque acquiert cette puissance obtient alors le terrible pouvoir des Ténèbres, celui des Anciens Kuragari. Grâce à ce pouvoir, je pourrait ensevelir la Lumière et le Crépuscule sous mes Ténèbres, et déchaîner un chaos indescriptible sur ces mondes!!!
Une joie glaciale et démoniaque s´afficha sur le visage de Kazan.
- Bien sûr, cela ne fonctionnera uniquement lorsque j´aurais rassemblé les trois partie de la Triforce, et j´en ai déjà une.
Il montra son poing gauche, sur lequel brillait un petit triangle doré.
- Imp... Impossible! s´exclama Saria, horrifiée. Je croyais que c´était Xanto qui possédait la Triforce!
Désemparée, elle regarda Ganondorf, lui aussi prit au dépourvu par cette annonce.
- Il semblerait que ce stupide Gerudo ce soit trompé, fit Kazan avec un sourire mauvais. J´ai simplement donné un peu de puissance à Xanto, pour qu´il vous attire à moi, et dans le même temps vous amener à une fausse piste. Mais maintenant, il ne me sert plus à rien, je vais m´en débarrasser.
- Mmmmaîîître... geigna le Twilien, épuisé, anéanti par la sort de Saria. S´i... s´il vous plaît... Ayez pitié...
C´était pitoyable: Xanto rampait à genoux aux pieds de son "Maître" des larmes ruisselant le long de son visage.
- Tu es inutile. Tu ne sert plus à rien, hormis à m´encombrer.
Le reptile leva son bâton (qui ressemblait à une sorte sceptre) et mis un coup sec sur le sol, faisant disparaître son "arme". A la place, il sortit une immense lame de sous sa cape, une lame de métal, qui se fissura et "éclata" pour devenir noire, mais d´un noir profond, comme la nuit sans lune.
- NON! S´il vus plait!! Je... je ne veux pas... m...
Xanto n´eut pas le temps de finir sa phrase.

Le visage déformé par une joie sauvage, une joie d´une bête féroce qui s´apprête à déchiqueter sa proie, il avait levé sa lame avec ses deux mains, et, de sa voix reptilienne et glaciale hurla:
- Retourne dans les Ténèbres!!!
Et abatti son arme sur le Twilien, impuissant, qui disparu dans une fumée noire.
Le visage tétanisé par la peur et totalement pétrifiés de terreur, Saria, Jynna, Skull Kid, et même Ganondorf, observèrent ce terrible ennemi, qu´ils allaient affronter.
- Hn, hn, hn... A qui le tour? demanda-t-il, un sourire démoniaque sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:30

Chapitre 17 : La confrontation ! Le retour du Héros !!

Le visage tétanisé par la peur et totalement pétrifiés de terreur, Saria, Jynna, Skull Kid, et même Ganondorf, observèrent ce terrible ennemi, qu´ils allaient affronter.
- Hn, hn, hn... A qui le tour? demanda-t-il, un sourire démoniaque sur son visage.

Le petit groupe se prépara à entrer dans ce qui allait être une rude bataille. Kazan leva sa lourde épée, et l’abattit puissamment sur le sol, créant une immense crête noire mouvante.
- Nagurikomi !!
- ATTENTION ! Prévint Ganondorf.
Tous esquivèrent de justesse. La crête continua son chemin jusqu´à la porte de la salle, qui vola en éclat.
- Que… !? tenta d’articuler Jynna.
- Tsss… Vous êtes habiles, je le reconnais, ricana le reptile. Mais vous ne pourrez jamais me vaincre, c’est évident.
- Hihihi ! Tu parles trop Kazan ! lança Skull Kid. Regarde un peu de quoi je suis capable !
Il souffla alors dans sa trompette, faisant apparaître dans un tourbillon de feuilles sept marionnettes.
- Allez-y!
- Ridicule... marmonna le Kuragari.
D’un geste lent et puissant, il fit un coup horizontal, créant une onde noire qui fit s’évaporer les pauvres marionnettes dans une volute de fumée noire.
- Est-ce tout ce dont vous êtes capables !? Vous me décevez ! Je vais me débarrasser de vous avec cet unique sort…
Il leva son arme au dessus de sa tête, un sourire démoniaque sur son visage.
- ANA KURAYAMI !!
La lame fut parcourue d’un tourbillon de rayons noirs, qui se concentra en une boule d’énergie à la pointe, jusqu´à devenir gigantesque.
- Mais qu’est-ce que… !? s’exclamèrent Ganondorf et Saria.
- ALLEZ EN ENFER !!
Il abattit alors son épée par terre, libérant l’immense boule d’énergie des ténèbres.
- On ne pourra pas l’éviter, c’est beaucoup trop gros ! s’écria Jynna.
Soudain, une lumière intense surgi de nulle part, également en forme de sphère, absorbant le sort de leur ennemi.

- Comment… !? commença Kazan.

Dans un éclair lumineux trois silhouettes se dessinaient, faisant face au reptile, laissant tout le monde dans la perplexité.
- Tu croyais que tu allais t’en sortir aussi facilement Kazan ? lança une voix, qui semblait familière à Saria et aux autres.
Lorsque la lumière se fut dissipée, on pu enfin voir le visage des nouveaux venus. L’un d’eux avait des cheveux blonds très courts, arborant une tenue verte, le second invité était une fille habillée plutôt légèrement, qui, en revanche, avait de longs cheveux blonds et des yeux d’un bleu profond. Le troisième individu ressemblait un peu à Kazan, en raison de son apparence reptilienne, et portait une simple tunique de tissu, avec un col large.
- Imp… Impossible… murmura Saria. C’est vraiment…
Link leur adressa un sourire, imité par la princesse et la créature qui les accompagnait. Un silence rempli d’espoir remplit la vaste pièce. Le Kuragari leur lança un regard mauvais, mais lorsqu’il vit le petit triangle doré sur le dos de la main du héros et celle de Zelda, il esquissa un sourire, et finit par éclater d’un rire froid, terrifiant.
- Vous vous jetez dans la gueule du loup, n’est-ce pas ? Etes vous fous ? Ou tout simplement stupides ? Enfin …. Au moins, je n’aurais pas à vous chercher, cela me simplifie la tâche...
- Te simplifier la tâche ? Comment ça ? l’apostropha l’Hylien.
- Je voulais dire par là que cela me facilitera l’obtention de votre Triforce. Vous êtes si faibles, cela ne sera que d’autant plus simple.
Link se jeta alors sur l’ennemi, se préparant à lui faire un Coup Eclair. Mais lorsque son épée fut à quelques centimètres de son opposant, ce dernier attrapa la lame argentée d’Excalibur.
- Comment est-ce possible… ? s’écria Link.
- Que tu es faible, vermine… peux-tu espérer avoir une chance contre moi ? J’en doute fort vois-tu. Cette épée… Je suis étonné qu’elle ait élu un faible comme toi… Je vais lui faire regretter son choix…
Il referma violemment son poing, brisant la légendaire Epée Pourfendeuse, et enchaîna avec un puissant coup de poing dans le ventre du jeune homme. Le souffle coupé, ce dernier tenta de se relever, sous les yeux horrifiés de ses amis. Avant même d’avoir prit appuis pour se relever, Kazan l’avait déjà prit par les cheveux, et lui lança un rapide et puissant coup de griffe, qui propulsa Link quelques mètres plus loin. Lorsqu’il se releva, avec difficulté, un filet de sang coulait le long de son visage, devenu soudain différent. Beaucoup plus différent.

Ses yeux, d’ordinaire d’un beau bleu d’azur, étaient devenus jaunes, chacun barré d’une fine fente noire. Ses canines s’étaient allongées pour former des sortes de longs crocs, ses ongles avaient poussées pour devenir de longues griffes tranchantes. Ses bras semblaient allongés, ainsi que ses jambes, qui lui donnaient un air bestial. L’Hylien poussa alors un terrible hurlement de colère, à mi-chemin entre celui d’un humain et celle d’un animal ; la Triforce projetant une lumière plus intense que d’habitude, et se jeta une seconde fois sur le Kuragari à une vitesse fulgurante, laissant à peine à se dernier le temps d’esquiver. Mais l’autre ne lui laissait aucun répit, enchaînant avec de féroces coups de griffes ou de crocs. Kazan profita d’une seconde pour bloquer un coup de poing que le héros voulait lui envoyer.
- Cela suffit…
Il écrasa le poignet de Link, et lui lança un deuxième coup de poing au ventre, suivi d’un autre, que Link reçu dans la tête, le projetant à quelques mètres de là. Le petit triangle doré sur sa main cesse de briller, et il reprit son apparence normale. Le reptile s’approcha alors de lui, le prit par les cheveux et commença à absorber sa Triforce du Courage. Saria et Zelda furent les premières à réagir.
- Arrête Kazan ! Ou tu t’en repentira !
Se contentant de sourire d’un air diabolique, il continua son œuvre, ignorant totalement les menaces des jeunes filles.
- Tu l’auras voulu ! Prévint la princesse.
Elle joignit ses mains, générant une sphère de lumière qui se matérialisa en trois superbes flèches dorées ainsi qu’un arc.
- La Sainte Flèche de Lumière !
Le monstre se contenta de parer la puissante attaque d’un simple coup de patte, sous la stupeur des autres.
- Tsss… Pitoyable sort… Est-là tout ce que peut faire une détentrice du pouvoir des Déesses ? Mais il est vrai que la Triforce n’est qu’un pâle pouvoir sans intérêt. Hn, hn, hn… Je crois que j’en ai fini avec lui…
En effet, la Triforce de Link s’effaça complètement de sa main, et un second triangle s’illumina sur celle Kuragari. Une Triforce de plus en sa possession. Encore plus proche de son but.

- J’en ai fini ici. Reste prudente, Princesse Zelda, car tu es la prochaine.
Il s’évapora alors dans un nuage de ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:31

Chapitre 18: Prisonniers du Crépuscule? Le retour d’une Princesse !

En effet, la Triforce de Link s’effaça complètement de sa main, et un second triangle s’illumina sur celle Kuragari. Une Triforce de plus en sa possession. Encore plus proche de son but.

- J’en ai fini ici. Reste prudente, Princesse Zelda, car tu es la prochaine.
Il s’évapora alors dans un nuage de ténèbres.

Un silence pesant emplissait la salle du trône. Un silence de vaincu. Kazan avait désormais deux Triforce en sa possession, le Courage et la Force. Complètement abattus, Link, Zelda, Saria, Skull Kid, Jynna et Ganondorf ne savaient quoi dire. Ce fut l’étrange reptile qui rompit ce silence.
- Alors ? Qu’allez vous faire ? demanda-t-il.
- Que veux-tu que l’on fasse ? Kazan est trop fort, il nous a tous écrasés, il a même réussi à briser Excalibur… répondit Link, qui tentait de se relever, malgré les douloureux coups qu’il avait reçus.
- Suffit-il de tout ça pour s’avouer vaincu ? C’est vrai, il a réussi à extraire le Triforce de mon maître, et la tienne. Je ne nie pas non plus que le fait qu’il ait parvenu à briser ton épée en plusieurs morceaux m’ait profondément étonné. Mais que serait une guerre sans une défaite ? On peut devenir aussi fort dans une défaite que dans une victoire, ce qu’il faut, c’est savoir- et pouvoir- en tirer un enseignement. Ainsi, on devient plus fort, plus sûr de soi.
- Difficile à admettre, Ikazuchi, mais tu as raison, reconnu Ganondorf.
- Oui c’est vrai, admit Zelda.
- Tout à fait d’accord avec toi ! lança Skull Kid joyeusement.
- Ce n’est pas entièrement faux, dit Saria avec un sourire.
- Moi aussi, je suis entièrement d’accord avec toi ! fit Jynna.
Mais l’Hylien ne semblait pas du même avis que les autres.
- Il n’y a pas d’espoir, dit Link, résigné. Comment peut-on vaincre un monstre qui est capable de voler notre Triforce ?
- Tu désespères trop Link, je ne t’ai pourtant pas connu comme ça ! lança une voix.

Tout le monde se retourna. Là, dans l’entrée d’immense salle du trône, se trouvait une belle jeune femme avec de longs cheveux d’un rouge flamboyant soigneusement attachés autour de son cou, une peau noire nuancée de blanc, d’étranges marques d’un vert brillant, et une longue et élégante tunique noire.
- Link… Lors de cette aventure précédente… Je ne t’avais pas connu comme ça… Tu as changé en une année, Link… Qu’a-t-il bien pu t’arriver ? demanda la Princesse Midona.
- Mi... Midona… ? Est-ce vraiment toi ? fit Zelda, abasourdie.
- Vois-tu une autre Midona quelque part ?r ia la Twilienne, moi je n’en voit pas !
- Pourquoi…. Pourquoi as-tu fait ça… ? lança soudain Link, la tête baissée, cachant ses yeux, où des larmes brillantes coulaient.
- Link, je… j’ai détruit le Miroir des Ombres pour éviter une nouvelle catastrophe… je n’avais pas l’intention de…
- Peut-tu savoir ce que j’ai ressenti, à ce moment là, et durant toute une année… ? demanda le jeune héros, la rage montant peu à peu en lui. As-tu une idée… de ce que j’ai traversé ?
Un nouveau silence, tendu, presque palpable, s’installa. Les larmes de Link n’étaient pas de joie. Non, ses larmes, étaient des larmes de colère et de rage. Tristesse, rage… Ce sont ces sentiments qui ont permis sa transformation en loup, cette nuit là… Et ces sentiments ont réveillé un pouvoir de la Triforce du Courage, celui de modifier son apparence, et donner l’image de ce qu’il ressent… Mais bien que cela se reproduisait, Link ne pouvait se retransformer… Le jeune homme essuya ses larmes, mais son visage gardait la colère qu’il ressentait.
- Et peux-tu nous expliquer qui est ce Kazan ? demanda-t-il.
- Kazan est un être un peu spécial, comme vous avez pu le remarquer. En fait, tout comme lorsque Ganondorf est arrivé dans le Crépuscule, Kazan vient d’un autre monde.
- Celui de la Lumière ? questionna Zelda.
- Je ne pense pas… Aucun être, ni dans le monde de Lumière, ni dans le Crépuscule, ne peut créer des monstres capables de passer d’un monde à l’autre comme ça…
La Twilienne leur cachait quelque chose. Son expression soucieuse, le regard quelque peu fuyant… Il n’y avait aucun doute.
- Midona, dit soudain Ganondorf. Kazan fait partie de la tribu des Kuragari. Autrefois, les Kuragaris étaient les pires ennemis des habitants du Crépuscule. Il y a même eu une guerre, une guerre assez terrible, peu de Karagari ont survécu d’ailleurs.
La jeune princesse fut prise au dépourvu.
- Bien, si c’est comme ça… Je ne pas faire autrement… Je vais tout vous dire…
Elle prit une longue inspiration, puis…
- Comme Ganondorf l’a dit, il y a bien longtemps, les Kuragari sont venus s’installer en notre royaume. Une rumeur circulait comme quoi un cataclysme aurait détruit leur terre natale, et n’ayant pas d’autre choix, ils sont venus ici. Cette histoire date d’il y a plus de trois siècles, mais elle s’est transmise au fil des générations. Donc, cette tribu s’est installée dans le royaume, elle était calme, et s’adaptait parfaitement à nos coutumes, tout allait pour le mieux, mais… un jour…
- Que s’est-il passé ? demanda Jynna, captivée par ce récit.
- Et bien… Pour une raison que j’ignore, les Kuragari sont passés à l’attaque. Un véritable carnage. Peut être était-ce pour cela qu’ils étaient si calmes… ils devaient préparer cette attaque depuis longtemps…
- Tu hésites encore, remarqua Link, tu nous caches encore quelque chose ?
- Non ! A partir de ce moment, je ne sais rien, mais ce qui est sûr, c’est que même si la totalité des Kuragari- sauf Kazan- a été écrasée, la bataille de ce jour là fut terrible pour nous aussi… C’est comme si les Kuragari savaient qu’ils couraient à leur perte…
Un autre silence s’ensuivi. Les Kuragari… Qui étaient-ils vraiment ? Cette bataille, pourquoi a eu-t-elle lieu ?
- Sinon, Midona, as-tu un moyen de nous faire revenir à Hyrule ? demanda Saria.
La question prit de cour la Twilienne.
- En fait… Il n’y a aucun moyen- hormis les Miroir des Ombres- de sortir de ce monde… Si vous êtes arrivés ici, c’est « grâce » aux pouvoirs de Kazan...
- Nous sommes… Prisonniers ? murmura Link, tétanisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:32

Chapitre 0 : Le massacre d’une Tribu 1/2

Comme toujours, le ciel du Crépuscule semblait flamber de sa teinte de feu, au-dessus de la tête des Twiliens. Et comme toujours, une magnifique journée allait commencer. Les mains appuyées sur le rempart du Grand Balcon- le plus grand balcon du château, qui surplombait ses remparts, ainsi que Mura, le bourg qui précédait la Résidence Royale- le Roi Sumeragi réfléchissait. Rien n’avait tellement changé depuis qu’il avait accepté la présence de la Tribu Kuragari, tribu plutôt calme d’ailleurs, mais il avait un étrange pressentiment, il n’aurait su dire lequel. Peut être que les Kuragari étaient trop calmes, les habitants de Twilight Realm ne parlaient jamais d’eux, et ils ne faisaient jamais parler d’eux. Soudain, quelque chose attira l’attention du Roi. Dans l’horizon, un oiseau volait vers eux. Un Zû. Mais pas n’importe lequel. Celui-ci avait un superbe plumage noir, comme tout les Zû, mais sa seule différence, c’étaient le contour de ses yeux : deux tâches blanches semblables à des flammes, ainsi que sa poitrine, d’un blanc égal blanc éclatant, dessinait cette même impression de flamme. Ces oiseaux étaient les animaux les plus sacrés de tout le Royaume; quiconque en tuait un se faisait jeter dans le cachot. Battant l’air de ses longues ailes noires, il poussa un croassement reptilien, comme pour prévenir son arrivée, car ce Zû appartenait au Roi en personne. Dans un nouveau croassement, il se posa en douceur sur le bras de son maître.
- Que m’amènes-tu là, dis moi? Lui demanda Sumeragi en souriant, tiens, un message des éclaireurs…
- Seigneur Sumeragi!
C’était Kodai, le Capitaine de la garde royale.
- Qui a-t-il? demanda le Roi.
- Nous avons reçu des informations spéciales de la part des éclaireurs et…
Il s’arrêta dans sa phrase, regardant l’oiseau perché sur le bras de son maître.
- Oh… Désolé, j’ignorais que Shiraha était déjà arrivé… Veuillez m’excuser…
- Pourquoi vous excuser pour si peu? fit Sumeragi en riant. Bon voyons cette lettre… Mmm… Tout m’a l’air d’aller pour le mieux… Mais qu’est-ce que…?
- Que se passe-t-il?
- La fin de la lettre s’arrête brusquement, et… des tâches de sang? Impossible…
- Cela ne signifie rien de bon, en effet. Que suggérez-vous Majesté?
- Nous devons savoir ce que ces Kuragari préparent. J’ai essayé de toutes mes forces de leur faire confiance, mais rien n’y fait, j’ai toujours ce sentiment…de soupçon… comme si je ne croyait pas en leur sincérité… Faites appeler quelques gardes, et voir ce qu’il en est.
- Oui!
- J’espère me tromper, songea le Roi.

Kodai avait dépêché un petit groupe de quatre gardes, qui avaient fini leur ronde. En ce moment, à dos de Yokei- des sortes de chevaux croisés avec un dragon- la petite escouade traversait la forêt qui menait vers le morceau de terre de la Tribu Kuragari. Dans un sifflement aigu, une flèche vint se planter dans la tête du soldat qui fermait la marche. Le faible cri qu’il poussa suffit à se faire retourner le reste de la petite troupe. Avant même de Kodai ou un autre soldat ne puisse réagir, une seconde flèche traversa la poitrine de celui qui se trouvait juste derrière le Capitaine, et une ombre s’empara du dernier, qui lança un hurlement de douleur, car la chose l’avait poignardé cruellement, après l’avoir désarçonné de sa monture.
- Alors, on vient s’aventurer ici tout seul? Sussura une voix glaciale à l’oreille de Kodai.
L’ombre s’était approchée de lui avant même qu’il s’en aperçoive. Maintenant fermement l’épaule du Capitaine d’une main, et brandissant un poignard ensanglanté dans l’autre, prête à trancher la gorge du Twilien, il allait passer à son acte lorsqu’une autre ombre l’interrompe.
- Non Kichigai, il faut qu’il en reste un, dit le second Kuragari d’une voix ferme. Tu as entendu les ordres, non?
- Je sais, je sais, fit le premier dans un étrange susurrement, mais… ça me procure un tel plaisir…
- Peut être, coupa l’autre, mais les ordres sont les ordres. Emmenons-le!
- Tsssss… Si on ne peut même plus s’amuser…
Pris au dépourvu, et ne trouvant aucun moyen de prononcer un mot, Kodai se fit bander les yeux, avant d’être brusquement enlevé de son Yokei, qui, prit par la peur, s’était enfui vers Mura.
Le voyage fut étonnamment court, sûrement dû à la vitesse affolante à laquelle ses assaillants se déplaçaient. On finit par lui enlever son bandeau, Kodai retint un cri de stupeur: il se trouvait en plein centre du village des Kuragari, Yami-Twin.
- Laissez-moi passer, fit l’un d’eux.
Il était vêtu d’une robe de mage, et tenait un bâton dans sa main droite, un poignard dans l’autre.
- Alors, dit-il, on voulait nous rendre visite? Dommage, en ce moment, nous n’aimons pas trop les visiteurs !
- Je comprends maintenant pourquoi on vous disait si calmes, tout nos éclaireurs ont fini comme ces soldats!
- Exactement. Des fouineurs, preuve que votre stupide Roi ne nous accorde aucune confiance!
- Et il a raison! Lança Kodai, le Seigneur Sumeragi sait toujours qui est un danger pour nous!
Ce fut le mot de trop pour le Kuragari. Telle une ombre, il se rapprocha instantanément du Capitaine.
- Un danger? Vraiment? Murmura-t-il d’un air furieux. Si tu savais pauvre ignorant… Alors même que nous faisions rien de mal, tranquilles dans notre terre natale, ton Seigneur a lancé une puissante attaque sur nous, une grande partie de notre tribu est tombée ce jour-là, et je me suis promis que je me vengerai. Et aujourd’hui cette heure est venue. Twilight Realm va connaître les heures sombres que nous, Tribu Oubliée des Kuragari, avons subi! Kichigai… Je crois que tu as une folle envie de tuer non? Voici une proie de choix pour toi!
Celui qui maintenait toujours Kodai immobile se trémoussa de surexcitation.
- Oh maître, fit-il, avec la plus grande joie…
Et sans sommation, il abattit son poignard dans la gorge du Capitaine de la Garde Royale.

Chapitre 0 : Le massacre d’une Tribu 2/2

Une volée d’oiseaux s’envola de la forêt; attirant l’attention de Nagisa, l’épouse de Sumeragi, et Reine de Twilight Realm. La jeune femme était accoudée comme à son habitude sur le rempart du balcon, observant rêveusement l’animation qu’offrait le marché de Mura. Une légère brise se leva, faisant flotter la chevelure flamboyante de la Twilienne, ainsi que sa longue et souple cape.
- Etrange, songea-t-elle, je n’ai jamais des Zû s’envoler aussi promptement. Mais… ?!
La Reine se figea de stupeur. Depuis la profonde forêt, un Yokei, visiblement paniqué, volait à perdre haleine jusqu’au Grand Balcon. Il se posa lourdement, sous le cri de surprise de la jeune femme. Cette dernière se précipita aussitôt sur lui, pour voir ce qui le paniquait tant.
- Mais comment est-ce possible? Murmura-t-elle. Parvenir à apeurer à ce point un Yokei… il a dû se passer quelque chose de vraiment grave…
- Nagisa, y a-t-il un problème? Demanda Sumeragi, qui venait juste d’être averti de l’arrivée de la bête. Mais que… ?
- Oui, je crois bien, répondit la Twilienne, qui tentait de calmer l’animal. J’ai entendu dire que tu avais envoyé un groupe de soldats dans la forêt des Kuragari, n’est-ce pas?
Il n’en fallu pas plus au Roi pour comprendre… Ainsi, les Kuragari avaient montré leur vraie nature… Des assassins, voila tout.
- Que faisons-nous alors? demanda sa femme.
- Je vais prévenir tout le château, ainsi que tout les habitants de Mura, qu’ils doivent se réfugier dans les remparts, je vais alerter tout les soldats!
- Bien, acquiesça Nagisa. Je peux faire quelque chose?
- Oui. Es-tu prête à combattre?
- Bien sûr!
- Alors il faut que tu te prépares, je m’occupe du reste.
Acquiesçant d’un signe de tête, elle se dépêcha de rentrer afin de se préparer au combat.
- Je le savais pourtant, pensa le Roi avec force. Cela dit, j’ignore quand ils vont arriver ; tout ce que je sais, c’est qu’ils sont prêts à se battre jusqu’au dernier.

Le message fut vite passé : en moins d’une heure, la foule du bourg avait été évacuée calmement dans l’immense cour, à l’arrière du Palais du Crépuscule. Aidé de ses stratèges, le Roi avait déjà organisé toute la marche à suivre lorsque l’attaque aura commencée. Il fallait y aller durement, les Kuragari n’allaient sûrement pas y aller doucement, car connaissant cette Tribu, Sumeragi savait à qui il avait à faire. Les Kuragari étaient connu pour leur cruauté, renforcée par une volonté de fer, qui faisait d’eux les pires êtres qui puissent y avoir en ce monde. Tout était préparé et calculé. Camouflés par les créneaux des remparts Est et Ouest, les archers étaient prêts à décocher leurs flèches, cinquante hommes de chaque côté, les meilleurs du Royaume. Une petite armée des épéistes les plus compétents, une centaine en tout, était en rang dans la vaste cour avant du château. Le Roi avait préféré l’expérience au nombre, car il valait mieux être inférieur en nombre et surpasser au niveau des compétences, que l’inverse, disait-il. Une cinquantaine d’autres archers était postée derrière les portes, auquel cas les épéistes ne pourrait retenir les assaillants. Peut importe le temps que les Twiliens attendraient, ils étaient prêts. Ainsi, lorsque l’appel fut donné à neuf heures du matin, en seulement une heure, tout les villageois étaient en sécurité, il fallu seulement une demi heures pour les guerriers pour se mettre à leurs postes.
Dix minutes passèrent, puis vingt. Elles passèrent aux heures, rapidement, mais cela semblait une éternité pour les soldats. La tension montait lentement au fil du temps, commençant à emplir d’appréhension ou d’avidité de combat les Twiliens. Lorsque deux heures de l’après midi sonna au clocher, des rugissement terrifiants s’élevèrent. Dans une violente explosion, la porte de la cour vola en plusieurs morceaux, des éclairs noirs les parcourant. Et là, dans l’entrée, une centaine de reptiles, dont chacun des visages était empreint de la même expression : démoniaque, prêts à tout détruire pour venger le massacre qui avait réduis leur peuple à une toute petite tribu.
- Alors, mes amis, êtes-vous prêts à venger les nôtres? Demanda celui qui était en tête, tenant un bâton dans sa main droite, et une lourde et impressionnante épée dans la gauche, tout en la maintenant sur son épaule.
Tout les autres répondirent par un mugissement assourdissant.
- Alors vengeons nos anciens! Terrassons ceux qui nous exclus et massacrés par notre simple différence! Qu’importe le résultat, victoire ou défaite, ne répondons qu’à une seule et unique chose: VENGEANCE!!
Et bien qu’ils ne fussent à peine une centaine, leur impressionnante ruade provoqua une peur soudaine chez les soldats, mais cette peur fut remplacée par la détermination. Tous dégainèrent leurs épées, et allèrent de même à ce qu’allait être un véritable massacre.

La collision qui s’ensuivit fut plus que violente. Le Roi fut directement prit d’assaut par trois Kuragari, particulièrement violents. D’un simple coup d’épée, il leur entailla le ventre, dans un flot de sang, et il en profita pour transpercer un autre reptile qui voulait l’attaquer par derrière. Nagisa se débrouillait admirablement bien ; les cinq Kuragari qui l’entouraient tombaient presque tous en même temps. Mais on ne pu dire autant des soldats Twiliens. Malgré leur grande expérience, jamais ils n’avaient eu à faire face à de si farouches ennemis, leur techniques d’épée, de la plus simple à la plus complexe, ne semblait nullement les affecter, et tous tombèrent par les furieux coups de sabre, de crocs et de griffes. Kichigai, celui qui avait tué Kodai, était particulièrement enthousiaste: de tous, c’est lui qui prenait le plus plaisir à cette bataille, préférant lacérer ses adversaires avec ses griffes, tenant son sabre dans gueule. En tournant sur une main, il fit tomber quatre Twiliens, et, profitant de leur chute, les acheva d’un coup de son arme. En seulement quelques minutes, il ne restait q’une vingtaine de soldats, et plus du double de Kuragari, recouvert du sang de leurs ennemis. Au dessus d’eux, le ciel flambait de plus belle, encore plus rouge. Le Roi et la Reine se mirent légèrement en retrait, les épéistes faisant de même. Les Kuragari les suivirent, lentement, l’avidité déformant leur tête de reptile.
- C’est bon, ils sont en plein sur la linge de mire, murmura Sumeragi. J’envois le signal!
Il leva son épée bien haute, et la brandi quatre fois, et les archers répondirent.
Massacre. Carnage. Les Kuragari se firent transpercer de toutes parts. Dans des hurlements et rugissements de rage et de douleur, tous tombèrent presque en même temps. Sauf un. Leur chef, Kazan.

Toutes les flèches venues à son encontre ricochaient sur lui. Faisant disparaître son bâton en frappant le sol, il dégaina son immense épée, avec un sourire malveillant. La vingtaine de soldat qu’il restait se rua sur lui, sûrs de la victoire.
- NON! Prévint le Roi, sans succès.
Aucun d’eux ne réussit à lui porter le moindre coup. Kazan leva son arme à deux mains, et la planta dans le sol, créant une puissante onde de choc, faisant volatiliser ses assaillants dans en un volute de fumée. Souriant d’un air mauvais, il s’approcha du couple royal.
- Nagisa, va en retraite, c’est moi qu’il veut combattre, murmura le Roi Twilien à sa femme.
- Sois prudent, répondit-t-elle tout aussi bas.
- Bien, je crois que c’est à nous, non? Demanda le Kuragari. Je vais te faire payer ce que tu as fait!
- Tu as toi-même envoyé ton peuple à la mort, je ne suis en aucun cas responsable.
- Tsss… Et je présume que tu n’es sûrement pas responsable du précédent massacre de mon peuple? Autrefois, notre sage race dominait, mais mû par la jalousie et l’orgueil, tu nous a massacrés, sans le moindre scrupule, ne supportant pas le fait que notre Tribu compte plus de membres que la tienne.
Soudain, dans un hurlement de rage, le Roi se précipita sur son opposant, affichant toujours ce sourire mauvais, et d’un simple geste arrêta le coup d’épée que le Twilien s’apprêtait à lui donner.
- Tsss… Incapable de contrôler ses réactions, ce n’est pas là l’âme qu’un peuple se fait d’un roi…
Et refermant sa main sur la lame ensanglantée, il la brisa et d’un coup de poing, envoya Sumeragi sur plusieurs mètres en arrière. Avec toujours ce même sourire mauvais, il tourna le dos au Twilien, et repartit sur ces paroles:
- Ma Tribu n’est peut être plus, mais tant que je serai là, elle ne disparaîtra pas. Un jour, je m’emparerai du Pouvoir Sacré, et anéantirai ce monde.
Et il disparu dans un volute de fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei-Lynn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 25
Localisation : 30° Ouest °°
Humeur : °°
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   Lun 21 Juil - 18:34

Chapitre 19:

- Sinon, Midona, as-tu un moyen de nous faire revenir à Hyrule ? demanda Saria.
La question prit de cour la Twilienne.
- En fait… Il n’y a aucun moyen- hormis les Miroir des Ombres- de sortir de ce monde… Si vous êtes arrivés ici, c’est « grâce » aux pouvoirs de Kazan...
- Nous sommes… Prisonniers ? murmura Link, tétanisé.

- Et bien… Il est un peu exagéré de dire que vous êtes prisonniers… répondit Midona avec un sourire, mais pourquoi veux-tu repartir en Hyrule? Me rejoindre… N’était-ce pas ton plus cher désir?
Link détourna la tête, honteux. Bien sûr, retrouver Midona était ce qu’il désirait le plus, c’était un vœux qu’il avait fait depuis le jour même où la Princesse du Crépuscule a rejoint son monde, il y a de ça une année... Mais désormais, il ne voulait qu’un chose: partir. Partir loin d’ici, afin de cacher sa honte, son humiliation. Une larme coula le long de sa joue droite, il voulu l’essuyer, et senti deux estafilades, partant de la joue, jusqu´au milieu de son front, en passant par son œil, pensant à Kazan… A peine eut-il le temps d’y songer qu’un accès de colère le prit. De rage, il frappa dans un pilier proche de lui. Un petit filet écarlate glissa le long de son poing et de la paroi de pierre, révélant une fissure d’une taille assez impressionnante. La voix de se mêla, et l’Hylien poussa un hurlement de rage, faisant quelque peu frissonner les autres.
Ganondorf, en revanche, décida de se mettre un peu à l’écart, s’appuyant négligemment contre un pilier, situé à proximité, regardant la scène avec un amusement mêlé de consternation. Soudain, une voix parut naître dans la tête de Link, une voix froide et sifflante… Comme son reflet de la rage et de la honte qu’il ressentait…
- Tssss… C’est consternant! fit la voix en ricanant. Tu es bien misérable, jeune garçon… Une telle situation, tu ne t’y attendait pas, n’est-ce pas? Tu sais, tu peux encore fuir, si tu le souhaites…
- Qui es-tu? demanda sèchement Link, en pensée.
- Je suis le reflet de ta honte, de ta rage, de tous tes sentiments négatifs, mon petit. Je suis ici pour te porter conseil, qui veut juste t’aider…
- Link…
L’Hylien reprit ses esprits, et se rendit compte que Zelda, Jynna, Saria et Midona le regardaient d’un air inquiet.
- Link, est-ce que tu vas bien? Demanda timidement la Twilienne.
« Fuir ou combattre… ? » fit la voix en écho, très faiblement.
Le jeune homme prit soudain une sorte d’air apeuré, recula d’un pas, puis de deux… Et finit par se retourner, et couru de toutes forces vers la sortie du palais…
- Link… Ton courage serait-il parti avec ta Triforce…?

Pour la première fois depuis de longues minutes, le Gerudo prit la parole :
- Cela ne signifie rien, dit-il simplement.
Tout les autres porta un regard sur lui, avec une attention pleine et entière.
- Ce garçon a toujours eu du courage, reprit Ganondorf, toujours appuyé contre son pilier, les bras croisés, un air dédaigneux dessiné sur son visage. Mais faire face à une telle situation lui est insupportable, c’est tout. C’est pour ça qu’il a préféré fuir; afin de mieux y réfléchir.
- Voilà des paroles d’une bien grande sagesse, fit remarquer Zelda, moi qui pensait que…
- Cela n’a rien à voir avec la Triforce, coupa Ganon, simplement, j’ai une plus grande expérience de la vie que vous. Vous tous êtes jeunes, seuls Saria, Skull Kid et moi-même sommes des êtres capable de comprendre- ne serait-ce qu’un peu- Link.
- Hum… Ganon, tu me met mal à l’aise là… fit la Kokiri.
- C’est pourtant la vérité. Nous avons traversé les siècles, défié le temps. Je suis resté coincé pendant trois cents ans dans le Crépuscule, cherchant un moyen de revenir dans le monde de lumière… Saria a erré durant toutes ces années dans une forêt où elle ne pouvait sortir, attendant qu’on la rappelle également en cette époque, car Saria était prisonnière du passé, comme moi prisonnier du Crépuscule, n’est-ce pas, gamine?
- Le fait de penser à un Ganondorf avec du regret m’amuse un peu, répondit Saria en riant, mais c’est vrai, j’étais prisonnière du passé, seul Skull Kid savait- et pouvait- me faire « renaître » en ce temps actuel…
- Je vois… dit Midona, en baissant la tête… La Triforce ne signifie donc pas grand-chose, c’est ça ?
- On peut dire ça comme ça, Midona, remarqua Zelda, la Triforce montre que Ganondorf, Link et moi ayons été choisis par les Déesses, que nous sommes des Elus, mais représente aussi notre "personalité".
L’Hylienne acquiesça en direction du Gerudo, qui répondit par le même geste.
- En effet, la Triforce du Courage est représentée par Link, qui risque sa vie pour sauver des gens, la Force par moi, utilisant mes pouvoir afin de conquérir le monde, et la Sagesse par Zelda, qui sait toujours faire de bons choix, même s’ils ne semblent pas "nobles" selon les autres.
- Je crois que je commence à comprendre, dit la Twilienne. Alors… En attendant qu’il se décide à revenir… Pourrions réfléchir à un moyen de vaincre Kazan?
- Oui!! Très bonne idée Mimidona ! S’extasia Skull Kid, qui jusqu’à maintenant n’avais eu aucune occasion de parler.
- Depuis quand tu l’appelle "Mimidona" toi? dit Jynna, qui parlait également pour la première fois.
- Ben… Depuis tout de suite! répondit-il.
- Ce que je voulais dire, c’est que donner ainsi un surnom à une Princesse, sans son accord, n’est pas très... Convenable!
- Hihihi! Tu es jalouse Jynna!
- Pas du tout! dit-elle en rougissant, et détournant la tête.
Tout le monde ria de bon cœur, Ganondorf également, même s’il se contentait d’un sourire. Finalement… Peut être que le fait de ne plus avoir la Triforce de la Force l’avait retiré d’une sorte poids...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Legend Of Zelda: The Twilight Realm [suspendu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [3DS] THE LEGEND OF ZELDA : A Link to The Past...le remake
» The Legend of Zelda [Wii U]
» The Legend of Zelda
» the legend of zelda a link to the past
» [Let's Play] The Legend Of Zelda: Oracle Of Ages / Oracle Of Seasons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanwork no Sekai :: FanFiction :: Fic de type Action/Aventure-
Sauter vers: